CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

P. Distribution d'eau

 
PrécédentTable matièresSuivant

P. 2.2.4. Mesure DU process

 

Pour toutes les mesures citées dans ce paragraphe, il y a une lecture locale et sauf mention contraire une transmission à la console opérateur où chaque mesure est indiquée, enregistrée et traitée. Les signaux de sortie des appareils de mesures sont, sauf autorisation, en 4-20 mA.

 

Les notices d'entretien et de fonctionnement de tous les appareils de mesures doivent être rédigées en langue française sans exception. La traduction de notices peut être ponctuellement acceptée par le pouvoir adjudicateur. Des notices résumées ne sont soumises à l'approbation du pouvoir adjudicateur que si leur langue d'origine (à l'exception du français bien entendu) sont le néerlandais,  l'allemand ou l'anglais. Les notices originales rédigées dans d'autres langues sont traduites intégralement.

 

P. 2.2.4.1. pH-mètre

 

P. 2.2.4.1.1. Principe

 

Le pH-mètre est utilisé pour réaliser une mesure en continu du pH de l'eau.

Cet appareil est de type potentiométrique. La mesure est exprimée en unités de pH (0-14).

 

P. 2.2.4.1.2. Caractéristiques

 

Transmetteur:

-    transmetteur en boîtier étanche IP 65

-    alimentation: 230 V AC ou 24 V DC

-    accès protégé par code

-    affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED du pH et de la température 

-    sortie 4-20 mA pour le pH et la température

-    plusieurs relais entièrement paramétrables, nombre à déterminer en fonction des besoins

-    autocontrôle permanent de toutes ses fonctions et de la sonde avec relais d'alarme

-    mémorisation des valeurs mesurées et autovalidation des calibrations

-    configuration de la plage de mesure, des fonctions relais, des sondes utilisées

-    protégé contre la foudre et les interférences électriques par un système non destructif (filtres)

-    protections galvaniques de toutes les entrées et sorties

-    l'ensemble des signaux de sortie sont transmis au dispositif de régulation.

 

Sonde:

-    à électrode pH combinée, l'électrolyte est en permanence en contact direct avec la solution à mesurer (la sonde est équipée d'un diaphragme à trou et l'électrolyte est solide sous forme de gel) ou tout autre système de rinçage de la sonde équivalent

-    équipée du câble et d'une armature pour sonde, armature avec préampli intégré, protégée contre la foudre et les interférences électromagnétiques

-    l'électrode de pH présente un capteur de température associé

-    l'armature aura une longueur suffisante lorsqu'elle doit être placée en cuve, dans ce cas elle sera fixée sur une paroi verticale à l'extérieur de la cuve

-    degré de protection de la sonde: IP 68

-    autocontrôle permanent de son fonctionnement avec alarme en cas de défaut de l'électrode

-    compensation automatique de la température

-    gamme de mesure: 2 - 12 pH

-    plage de mesure de la température: 0 – 40 °C

-    résolution: 0.01 pH

-    précision de la mesure:

-   pH: ± 1 % de la valeur mesurée, ± 1 digit

-   température: ± 0,2 K, ±1 digit

-    matériaux: les matériaux constitutifs de la sonde sont inaltérables par le fluide dans lequel se fait la mesure.

 

P. 2.2.4.1.2.1. Montage

 

L'emplacement du pH-mètre est soumis pour approbation au fonctionnaire dirigeant. Les électrodes de mesure (combinée et thermosonde) sont montées dans une cellule à circulation réalisée en matériau incorrodable.

 

L'alimentation en échantillon se fait par l'intermédiaire d'une pompe auto-amorçante (si nécessaire) installée à proximité de la cellule. Le débit admis dans la cellule est réglable par une vanne d'isolement et de réglage.

 

Les transmetteurs sont fixés sur une paroi verticale ou sur une console facilement accessible.

 

P. 2.2.4.1.2.2. Raccordement électrique

 

L'appareil est raccordé au TGBT via 4 câbles électriques, à savoir:

un câble d'alimentation au départ du TGBT, avec disjoncteur magnétothermique;

deux câbles faradisés pour entrée analogique dans l'automate;

un câble comprenant plusieurs paires pour report de contacts libres de potentiels (défaut général de l'appareil, ...).

 

P. 2.2.4.1.2.3. Etalonnage

 

Un kit d'étalonnage est fourni avec l'appareil, en ce compris les étalons ou les produits pour faire les étalonnages selon un mode opératoire précis.

 

P. 2.2.4.1.3. Turbidimètre

 

P. 2.2.4.1.3.1. Principe

 

Le turbidimètre est utilisé pour réaliser une mesure en continu de la turbidité de l'eau.

Cet appareil est de type néphélémétrique à écoulement continu.

La lecture se fait en unités de turbidité NTU (possibilité d'exprimer aussi en FNU).

 

P. 2.2.4.1.3.2. Caractéristiques

 

Les turbidimètres se composent de 2 parties distinctes: le corps du turbidimètre et l'unité de commande.

L'unité de commande comprenant toute l'électronique est séparée du corps du turbidimètre.

Le corps est alimenté par l'unité de mesure et ne nécessite pas d'alimentation électrique séparée.

Le degré de protection de la partie électronique est au moins IP65.

L'ensemble corps - unité de mesure fonctionne dans une gamme de température allant de 0 °C à 40 °C.

 

La mesure de la turbidité est réalisée par le passage d'un faisceau lumineux intense à travers l'échantillon. La mesure se fait par amplification de la lumière déviée par les particules responsables de la turbidité. La cellule photodétectrice se situe dans une zone angulaire de 90° par rapport au faisceau lumineux incident.

-    Méthode de mesure: double faisceau avec compensation.

-    Gamme de l'appareil: programmable et en adéquation avec les eaux à mesurer (de l'ordre de 0,1 NTU pour l'eau filtrée).

-    Stabilité: 0,5% par mois.

-    Seuil de réponse: 0,001 NTU.

 

Alarmes et signalisation:

-    un signal de sortie: 4-20 mA sur une partie quelconque de la gamme propre au turbidimètre

-    un indicateur local digital

-    les alarmes: deux alarmes de turbidité (seuil haut, et seuil bas) pouvant être réglées en tout point de la gamme de mesure. Des voyants locaux signalent les conditions d'alarme

-    l'ensemble de ces informations est transmis au système de supervision

-    l'appareil est pourvu d'un système d'autodiagnostic permettant de déceler les anomalies au niveau du circuit électronique. Un signal d'alarme est généré indiquant la source du défaut de fonctionnement détecté

-    affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED de la turbidité. 

 

P. 2.2.4.1.3.3. Montage

 

Le montage du turbidimètre est de type mural sur une paroi verticale ou sur une console facilement accessible.

 

Sur un panneau en PVC à fixer au mur ou à fixer sur un support en inox avec branchement sur la conduite d'arrivée via une vanne à boule en inox ½" et une conduite en PVC rigide.

Evacuation de l'eau après mesure: à la décharge (tuyauteries à placer).

Le raccordement hydraulique est tel que la cellule de passage soit en charge et qu'il n'y ait pas de risque de siphonage.

Sur le panneau en PVC sont placés une vanne à boule, une vanne de réglage du débit. L'appareil est également équipé d'une vanne et d'une tuyauterie de purge de la cellule de passage.

 

Pour les appareils de mesure en continu branchés sur une conduite sous pression, une électrovanne type NO est prévue de manière à couper l'alimentation lors d'un arrêt de production.

 

La cellule de mesure est placée le plus près possible de l'endroit où se fait la prise d'échantillon et la tuyauterie d'échantillonnage comprend une vanne d'isolement et de réglage à l'entrée de l'appareil.

 

P. 2.2.4.1.3.4. Raccordement électrique

 

L'appareil est raccordé au TGBT via 4 câbles électriques, à savoir:

-    un câble d'alimentation au départ du TGBT, avec disjoncteur magnétothermique

-    deux câbles faradisés pour entrée analogique dans l'automate

-    un câble comprenant plusieurs paires pour report de contacts libres de potentiels (défaut général de l'appareil, ...).

 

P. 2.2.4.1.3.5. Etalonnage

 

Un kit d'étalonnage est fourni avec l'appareil, en ce compris les étalons ou les produits pour faire les étalonnages selon un mode opératoire précis.

 

P. 2.2.4.1.4. Chloromètre

 

P. 2.2.4.1.4.1. Principe

 

Le chloromètre est utilisé pour réaliser une mesure en continu du chlore résiduel libre de l'eau.

Cet appareil peut être de 2 types:

-    potentiostatique avec électrode de référence et nettoyage automatique

-    colorimétrique chimique avec réactif DPD.

 

P. 2.2.4.1.4.2. Caractéristiques

 

Le chloromètre doit présenter les fonctionnalités suivantes:

-    affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED de la mesure de chlore résiduel libre

-    plage de mesure: 0-1 mg/l pour le chlore résiduel libre (+ le chlore résiduel total si méthode colorimétrique retenue)

-    zéro automatique

-    régulateur: P, PI, PID

-    sortie: 4-20 mA

-    au minimum 1 consigne programmable avec contact de sortie fréquence ou impulsion

-    au minimum 1 alarme programmable avec contact.

 

Accessoirement, un module permettant de réaliser une mesure de pH peut être prévu au niveau du chloromètre, répondant aux critères repris ci-dessous:

 

P. 2.2.4.1.4.3. pH-mètre

 

-    Carte à insérer dans le transmetteur du chloromètre.

-    Affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED du pH et de la température.

-    Echelle 2-14 pH.

-    Régulateur P, PI, PID.

-    Entrée contact libre de potentiel.

-    Sortie 4-20 mA programmable.

-    2 consignes programmables avec contacts de sortie, soit fréquence, soit pas à pas, soit impulsions.

-    1 entrée 4-20 mA avec facteur de correction.

-    1 alarme programmable avec contact.

 

P. 2.2.4.1.4.4. Sonde pH

 

Electrode combinée à électrolyte gélifiée livrée avec la longueur de câble suffisante et fiche BNC.

 

P. 2.2.4.1.4.5. Montage

 

L'ensemble est monté sur un panneau mural comprenant:

-    une vanne d'isolement

-    un préfiltre en PVC (0.5 mm)

-    une vanne de réglage du débit

-    une tuyauterie de mise à l'air pour pression constante

-    la cellule de mesure du chlore et les électrodes

-    un détecteur de débit avec contact d'alarme

-    un support sonde pH, rH, PT100 et électrode de référence

-    une électrode de référence pour mesure potentiostatique et zéro automatique

-    tuyau d'entrée et de sortie et raccordement à la décharge.

 

P. 2.2.4.1.4.6. Raccordement électrique

 

L'appareil est raccordé au TGBT via 4 câbles électriques, à savoir:

un câble d'alimentation au départ du TGBT, avec disjoncteur magnétothermique

deux câbles faradisés pour entrée analogique dans l'automate

un câble comprenant plusieurs paires pour report de contacts libres de potentiels (défaut général de l'appareil, ...).

 

P. 2.2.4.1.4.7. Etalonnage

 

Un kit d'étalonnage est fourni avec l'appareil, en ce compris les étalons ou les produits pour faire les étalonnages selon un mode opératoire précis.

 

P. 2.2.4.1.5. Oxymètre

 

P. 2.2.4.1.5.1. Principe

 

L'oxymètre est utilisé pour réaliser une mesure en continu de la teneur en oxygène de l'eau.

 

La mesure est basée sur une technique optique selon le principe de la luminescence et comprend:

-    l'émission d'une lumière bleue ou verte par une diode

-    le renvoi d'une lumière rouge par une couche sensible au taux d'oxygène de l'eau

-    la détection de la lumière renvoyée par la couche, le temps entre l'éclairage et la réflexion étant fonction du taux d'oxygène

-    une compensation des variations de la cellule.

 

P. 2.2.4.1.5.2. Caractéristiques

 

L'appareil comprend:

-    un transmetteur

-    la sonde de mesure

-    la cellule de passage recevant la sonde dans le cas où la sonde n'est pas montée directement sur la conduite.

 

Transmetteur

 

A microprocesseur

Affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED de la concentration en oxygène dissous.

Sortie 4 – 20 mA programmable avec séparateur galvanique

Relais: au moins 2

Boîtier: indice de protection IP66

Conditions ambiantes d'utilisation: 0 à 50 °C, de 0 à 95 % d'humidité relative.

 

Sonde

A installer dans une cellule de passage ou directement sur conduite combiné avec un système permettant l'enlèvement aisé de cette sonde sans arrêter le process.

Conditions de service:

-    de 0 à 50 °C

-    submersible jusqu'à 30 m

-    pas d'influence de la vitesse de passage sur la mesure

-    compensation automatique de la température

-    pas d'influence avec les cations et anions présents dans l'eau.

 

Mesure

Gamme de mesure: 0,00 à 20,00 mg/l d'O2.

Résolution: 0,01 mg/l.

Précision: ± 0,2 mg/l.

Sensibilité: ± 0,05 % de l'étendue de la mesure.

Reproductibilité: ± 0,05 % de l'étendue de la mesure.

Temps de réponse: < 90 s.

 

P. 2.2.4.1.5.3. Montage

 

L'ensemble est monté sur un panneau mural comprenant au moins:

-    le transmetteur

et si une cellule de passage est utilisée:

-    la cellule de passage

-    une vanne d'isolement.

-    un pré-filtre en PVC de 0,5 mm

-    une vanne de réglage de débit

-    une tuyauterie de mise à l'air pour pression.

 

Le montage est à réaliser conformément aux instructions du fournisseur avec un branchement sur la conduite d'eau via une vanne à boule en inox ½ ? et une électrovanne type NO.

 

P. 2.2.4.1.5.4. Raccordement électrique

 

L'appareil est raccordé au TGBT via 4 câbles électriques, à savoir:

-    un câble d'alimentation au départ du TGBT, avec disjoncteur magnétothermique

-    deux câbles faradisés pour entrée analogique dans l'automate

-    un câble comprenant plusieurs paires pour report de contacts libres de potentiels (défaut général de l'appareil, ...).

 

P. 2.2.4.1.5.5. Etalonnage

 

Un kit d'étalonnage est fourni avec l'appareil, en ce compris les étalons ou les produits pour faire les étalonnages selon un mode opératoire précis.

 

P. 2.2.4.1.6. Conductimètre

 

P. 2.2.4.1.6.1. Principe

 

Le conductimètre est utilisé pour réaliser une mesure en continu de la conductivité de l'eau.

 

La mesure se fait par une mesure inductive de la conductivité selon le principe suivant: une bobine émettrice engendre un champ magnétique alternatif qui induit une tension électrique dans l'eau, les ions présents dans l'eau sont traversés par un courant, le courant engendre dans la bobine réceptrice un champ magnétique alternatif.

 

P. 2.2.4.1.6.2. Caractéristiques

 

L'appareil comprend:

-    un transmetteur

-    la sonde de mesure

-    la cellule de passage recevant la sonde dans le cas où la sonde n'est pas montée directement sur la conduite.

 

Transmetteur

A microprocesseur.

Affichage digital, LCD graphique – 128 x 64 pixels avec éclairage LED de la conductivité.

Sortie: 4 – 20 mA programmable avec séparateur galvanique.

Relais: au moins 2.

Boîtier: indice de protection IP66.

Conditions ambiantes d'utilisation: 0 à 50 °C, de 0 à 95 % d'humidité relative.

 

Sonde

A installer dans une cellule de passage ou directement sur conduite en combinaison avec un système permettant l'enlèvement aisé de cette sonde sans arrêter le process.

Conditions de service:

-    de 0 à 50 °C

-    submersible jusqu'à 30 m

-    pas d'influence de la vitesse de passage sur la mesure

-    compensation automatique de la température

-    pas d'influence avec les cations et anions présents dans l'eau.

 

Mesure

Gamme de mesure: 10 µS/cm à 2000 µS/cm.

Résolution: 0,01 µS/cm.

Précision: ± 5 µS/cm.

Sensibilité: ± 0,5 % de l'étendue de la mesure.

Reproductibilité: ± 0,5 % de l'étendue de la mesure.

Temps de réponse: < 1 s.

 

P. 2.2.4.1.6.3. Montage

 

L'ensemble est monté sur un panneau mural comprenant au moins:

-    le transmetteur

et si une cellule de passage est utilisée:

-    la cellule de passage

-    une vanne d'isolement

-    un préfiltre en PVC de 0,5 mm

-    une vanne de réglage de débit

-    une tuyauterie de mise à l'air pour pression.

 

Le montage est à réaliser conformément aux instructions du fournisseur avec un branchement sur la conduite d'eau via une vanne à boule en inox ½ ? et une électrovanne type NO.

 

P. 2.2.4.1.6.4. Raccordement électrique

 

L'appareil est raccordé au TGBT via 4 câbles électriques, à savoir:

-    un câble d'alimentation au départ du TGBT, avec disjoncteur magnétothermique

-    deux câbles faradisés pour entrée analogique dans l'automate

-    un câble comprenant plusieurs paires pour report de contacts libres de potentiels (défaut général de l'appareil, ...).

 

P. 2.2.4.1.6.5. Etalonnage

 

Un kit d'étalonnage est fourni avec l'appareil, en ce compris les étalons ou les produits pour faire les étalonnages selon un mode opératoire précis.