CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

P. Distribution d'eau

 
PrécédentTable matièresSuivant

P. 1.2.8. Moteur pour groupe non immersible (classes 1 et 2)

 

P. 1.2.8.1. Type

 

Le moteur est du type asynchrone - triphasé à cage. La construction du moteur sera déterminée pour une utilisation d'au moins vingt ans.

 

La carcasse du moteur est en fonte pour les groupes de classe 1 et en fonte ou en aluminium pour les groupes de classe 2.

 

Le moteur est au minimum de type « haut rendement » (IE2) pour les groupes de classe 1 et 2, tel que défini par la CEI 60034-30

 

P. 1.2.8.2. Normes de référence

 

Le moteur sera dimensionné, produit, testé et installé conformément aux normes suivantes:

-    performances: NBN EN 60034-1

-    dimensions: NBN EN 60072-1

-    montage: NBN EN 60034-7.

 

P. 1.2.8.3. Mode de refroidissement

 

Le moteur est refroidi par ventilation extérieure. Le flux d'air est dirigé de l'arrière du moteur vers la pompe.

 

P. 1.2.8.4. Degrés de protection minima

 

Carcasse: IP 54 ou supérieur selon le milieu ambiant.

Paliers: étanches.

Boîte à bornes: IP 55.

 

P. 1.2.8.5. Bobinage

 

Pour les classes 1 et 2, le bobinage est de classe F (NBN EN 60085), à double imprégnation, sous vide et pression ou équivalent technique.

 

P. 1.2.8.6. Paliers

 

P. 1.2.8.6.1. Généralités

 

L'arbre est supporté par deux roulements normalisés.

 

P. 1.2.8.6.2. Roulements

 

Les roulements sont choisis conformément à l'ISO 281-1. Leur durée de vie normale (L10h) minimale est de 40.000 heures pour les roulements graissés à vie et de 200.000 heures pour les roulements regraissables.

 

Pour les moteurs de puissance supérieure ou égale à 90 kW, la tension d'arbre ou «shaft voltage», rencontrée lors de l'utilisation de variateurs de fréquence, peut devenir suffisamment élevée que pour entraîner la destruction des roulements du moteur. Le roulement arrière de ces moteurs est isolé.

 

L'entrepreneur fournit les instructions détaillées de montage et démontage.

 

P. 1.2.8.6.3. Conception du corps de palier

 

Tous les orifices du corps de palier sont conçus de manière à éviter l'introduction d'eau et respecter l'Indice de Protection (IP) mentionné au P. 1.2.8.4.

 

L'évacuation de la graisse usagée est prévue, de sorte qu'il soit facile de maintenir le tout parfaitement propre.

 

P. 1.2.8.6.4. Dispositifs d'étanchéité

 

Les dispositifs d'étanchéité empêchent la pénétration d'humidité. Ils sont sans frottement et comportent au moins une chicane, axiale ou radiale.

 

P. 1.2.8.7. Lubrification

 

Les moteurs sont fournis avec des paliers regraissables à partir d'une hauteur d'arbre de 160 mm. Les moteurs d'hauteur d'arbre inférieure à 160 mm peuvent être fournis avec des roulements type 'Graissé à Vie'.

 

La lubrification se fait à la graisse. La graisse employée est une graisse au lithium additionnée d'un produit antirouille. L'entrepreneur renseigne la marque et le type de graisse à employer, ainsi que la quantité de graisse nécessaire pour chaque appoint et l'intervalle de temps entre 2 appoints.

 

Les orifices de graissage doivent être accessibles de telle manière qu'à n'importe quel moment il sera possible de lubrifier les paliers sans qu'il ne soit procédé à l'arrêt du moteur.

 

La graisse est chargée via graisseur à bille, au moyen d'une pompe à main.

 

P. 1.2.8.8. Disposition

 

Le moteur est à axe horizontal ou vertical suivant spécifications des documents de marché.

 

P. 1.2.8.9. Tension d'alimentation

 

Sauf spécification contraire des documents de marché, la tension d'alimentation nominale est de 400 V entre phases.

 

Le groupe doit pouvoir fonctionner sous une tension quelconque comprise dans la plage 400V ± 5 %.

 

Les documents de marché mentionnent, le cas échéant, une tolérance plus élevée sur la tension d'alimentation.

 

P. 1.2.8.10. Couplage

 

Les documents de marché mentionnent le couplage pour une tension d'alimentation de 400 V, en indiquant une des 3 possibilités suivantes:

-    étoile ou triangle (moteur 230/400 ou 400/690)

-    étoile (moteur 230/400)

-    triangle (moteur 400/690).

P. 1.2.8.11. Vitesse nominale

 

Voir au P. 1.2.12.1.

 

P. 1.2.8.12. Température ambiante maximale

 

40 °C tel que spécifié dans la NBN EN 60034-1.

 

P. 1.2.8.13. Démarrage

 

Le démarrage est direct. Les documents de marché indiquent, le cas échéant, un autre mode de démarrage.

 

P. 1.2.8.14. Puissance du moteur

 

P. 1.2.8.14.1. Préliminaires

 

La charge du moteur est limitée par son échauffement. D'autre part l'enclenchement du groupe influence également l'échauffement du fait de la pointe de courant.

 

A vitesse constante, le refroidissement du moteur dépend de la température de l'air ambiant.

 

P. 1.2.8.14.2. Réserve de puissance

 

Le moteur utilisé pour entraîner la pompe doit fournir une puissance nominale au moins égale, en pourcentage de la puissance absorbée nominale de la pompe, à la valeur donnée au graphique ci-dessous, qui ne doit jamais être inférieure à 1 kW.

 

ImagesExt/image159_11.png

 

D'autre part, si les documents de marché l'exigent, le moteur doit être dimensionné de façon à pouvoir fournir la puissance nécessaire à la pompe au point de fonctionnement (Qs, Hs) correspondant au point d'intersection entre la droite d'équation HET = Hs (Hs étant mentionné aux documents de marché) et la courbe caractéristique de la pompe (à la vitesse maximale si la pompe est à vitesse variable).

 

S'il apparaît que ceci conduise à un surdimensionnement inutile de l'entraînement, une contre-proposition est soumise au fonctionnaire dirigeant pour approbation.

 

Le soumissionnaire tient compte du mode d'alimentation électrique (variateur de fréquence ou autre) pour le dimensionnement du moteur.

 

P. 1.2.8.14.3. Limite d'échauffement des bobinages

 

La température des bobinages, même en cas d'utilisation d'un variateur de fréquence, ne peut pas dépasser la température d'échauffement de Classe B (80 °C) suivant NBN EN 60034-1 dans les conditions de tension d'alimentation et de tolérance par rapport à celle-ci.

 

La limite d'échauffement des bobinages définie ci-avant, donc la puissance du moteur, doit être respectée pour le Qmax et le service défini aux documents de marché.

 

P. 1.2.8.14.4. Service

 

L'indication du service selon NBN EN 60034-1 est donnée aux documents de marché.

 

Dans certains cas où la charge ne varie pas ou bien varie de façon prévisible, elle est indiquée numériquement ou à l'aide de graphiques représentant les variations en fonction du temps des grandeurs variables.

 

Lorsqu'une machine est construite en vue d'un usage général, elle doit assurer son service nominal S1 et le qualificatif doit l'indiquer.

 

Lorsqu'une machine est construite en vue de fonctionner à un ou plusieurs régimes variables comprenant des périodes de repos, ceci est également indiqué par un qualificatif approprié.

 

P. 1.2.8.14.5. Essai d'échauffement

 

Si l'essai d'échauffement n'a pas été réalisé et en cas de problème au cours de la période de garantie, le fonctionnaire dirigeant peut ordonner le retour du groupe en usine pour réaliser cet essai.

 

P. 1.2.8.15. Résistance d'isolement

 

La résistance d'isolement est mesurée suivant la NBN EN 60851. Sa valeur minimale doit être de 100 M?.

 

P. 1.2.8.16. Courants de phase

 

Le courant dans chacune des phases est mesuré à la réception en usine.

Le déséquilibre des courants est limité à la valeur suivante:

 

ImagesExt/image159_12.png

 

Avec:  Imax: le plus grand des 3 courants

         Imin: le plus petit des 3 courants

         Ii : le courant intermédiaire.

 

Cette loi doit être respectée en tout point de la courbe caractéristique (Q/H) de la pompe.

 

P. 1.2.8.17. Sens de rotation - Marquage des bornes

 

Le sens de rotation ainsi que le marquage des bornes suivront la NBN EN 60034-8. En standard, le moteur tourne dans le sens horlogique (face au bout d'arbre moteur) et les phases d'alimentation sont connectées aux bornes suivant l'ordre L1, L2, L3 à U, V, W. Dans le cas d'un sens de rotation anti-horlogique, l'inversion de deux phases est réalisée.

 

P. 1.2.8.18. Sondes de température

 

Pour la classe 1, le moteur est équipé de 3 sondes de température de type PTC, noyées dans les bobinages, et connectées en série dans la boîte-à-borne principale. Les documents de marché peuvent demander l'équipement du moteur en sondes PT100 noyées dans les bobinages et connectées en parallèle dans la boîte-à-borne principale.

 

P. 1.2.8.19. Indicateurs de vibrations dans les paliers

 

Les documents de marché peuvent demander l'équipement du moteur en indicateurs de vibrations dans les paliers.

 

P. 1.2.8.20. Vibrations

 

Les limites des niveaux vibratoires sont conformes à la NBN EN 60034-14, hors charge et suivant les données du tableau repris ci-après:

 

 

Hauteur d'arbre
mm

56< H ≤ 132

132< H ≤ 280

H >280

Grade Vibratoire

Montage

Vitesse
mm/s

Accélération
m/s²

Vitesse
mm/s

Accélération
m/s²

Vitesse
mm/s

Accélération
m/s²

A

Suspension libre

1,6

2,5

2,2

3,5

2,8

4,4

Montage rigide

1,3

2,0

1,8

2,8

2,3

3,6

B

Suspension libre

0,7

1,1

1,1

1,7

1,8

2,8

Montage rigide

-

 

0,9

1,4

1,5

2,4

Tableau P. 2.1.8.20. Limites maximales d'amplitude vibratoire, en vitesse
et en accélération suivant les hauteurs d'arbre

 

P. 1.2.8.21. Peinture

 

La peinture est fonction des conditions d'utilisation indiquées dans les documents de marché. Elle convient au milieu industriel et est conforme au minimum à une classe C3 telle que définie par la NBN EN ISO 12944.