CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

P. Distribution d'eau

 
PrécédentTable matièresSuivant

P. 1.1.5. Réhabilitation de canalisations sous pression

 

La réhabilitation de canalisations sous pression est la remise en état et/ou l'étanchement structurant ou non de canalisations d'adduction ou de distribution d'eau, visitables ou non, réalisées à partir de regards de visite d'un puits d'intervention ou d'ouvertures ponctuelles sur la canalisation et sans ouverture continue de tranchée, ayant pour but de restaurer ou d'améliorer les performances d'un réseau de transport ou de distribution existant.

 

Les différentes techniques de réhabilitation des conduites peuvent apporter des améliorations tant au niveau de la résistance structurelle et de l'étanchéité qu'au niveau hydraulique, sans oublier l'effet anti-corrosion.

 

Certains systèmes permettent également de reprendre des sollicitations exercées sur les tuyaux. Certaines de ces techniques ne sont applicables qu'aux conduites-mère ou qu'aux raccordements particuliers.

 

Les travaux préparatoires sont les suivants:

-    l'inspection qui se fait soit par examen visuel ou endoscopique

-    le nettoyage:

-   nettoyage mécanique par tringlage

-   nettoyage mécanique par raclage

-   nettoyage hydraulique à haute pression

-   nettoyage hydromécanique.

 

Les principales techniques de réhabilitation de conduites sont les suivantes:

-    application d'un revêtement sur la paroi intérieure des conduites:

-   par projection de résine époxy

-   par projection ou application de mortier de ciment

-    mise en œuvre d'une enveloppe à l'intérieur de la canalisation:

-   par chemisage continu

-   par tubage sans espace annulaire

-   par tubage avec espace annulaire.

 

Les techniques de remplacement des conduites sont les suivantes:

-    la pose en tranchée ouverte avec, s'il y a lieu, démontage de la canalisation et remplacement de celle-ci

-    les techniques "sans tranchée":

-   la substitution par "éclatement" de la conduite existante: le pipe bursting

-   la substitution par extraction de la conduite existante.

 

Préalablement à l'exécution des travaux et selon les impératifs techniques des procédés mis en œuvre, la conduite existante est mise hors eau. Auparavant, il peut s'avérer nécessaire de mettre en œuvre une conduite provisoire afin d'assurer l'alimentation des consommateurs.

 

Le choix de la technique est précisé:

-    soit par l'étude adéquate jointe aux documents de marché

-    soit par l'entrepreneur spécialisé en réponse à une autorisation de variante intégrée dans les documents de marché

-    soit par les entrepreneurs répondant à un appel d'offre précisant les critères de choix de la technique la plus appropriée parmi celles proposées.

 

L'étude ou l'offre, suivant le cas, doivent contenir les renseignements minimums suivants:

-    renseignements concernant la canalisation existante à réhabiliter ou à remplacer:

-   matériau

-   diamètre

-   type de conduite: conduite-mère ou raccordement particulier

-   pression de service

-   incrustation de la conduite

-   état de conservation de la conduite

-   détails du tracé: tés, coudes, siphons, etc.

-   présence et nombre des raccordements particuliers éventuels

-   contraintes de service

-   durée des mises hors service autorisées et contraintes de planification

-    renseignements concernant la partie "génie civil" du chantier:

-   nature du sol ou du matériau enrobant la conduite existante

-    renseignements concernant l'occupation du sous-sol proche de la conduite à traiter

-    impositions éventuelles des propriétaires des lieux ou des autres propriétaires des installations enterrées

-    caractéristiques de la technique choisie ou proposée:

-   matériau

-   modification par rapport au diamètre initial

-   pression de service

-   température et conditions climatiques minimales de mise en œuvre

-   description détaillée des caractéristiques particulières de pose de la technique appliquée

-   longueur de chaque tronçon traitable en une seule fois

-   intervalles entre les fouilles suivant la technique choisie ou proposée

-   note de calcul relative à la fourniture et sa mise en œuvre, en fonction des paramètres du chantier et des caractéristiques particulières du matériau

-    avantages de la technique choisie ou proposée:

-   durée de l'interruption de service par phase

-   influence sur la capacité hydraulique comparée à celle de la conduite d'origine

-   toute autre précision permettant de mieux apprécier les qualités de la technique choisie ou proposée

-   capacité structurante ou non.

 

Description : Rehabilitation

 

Figure P. 1.5.

 

P. 1.1.5.1. Travaux préparatoires

 

P. 1.1.5.1.1. Inspection endoscopique

 

Description

 

Dès que les dimensions d'une canalisation permettent l'entrée d'une personne (conduite visitable), l'inspection est faite visuellement par la personne mandatée à cet effet.

 

En dessous de ces dimensions et jusqu'à un diamètre de 200 mm, l'inspection est exécutée au moyen d'une caméra autotractée (inspection endoscopique) permettant la visualisation des joints et de la canalisation sur toute sa circonférence.

 

Pour les canalisations de diamètre inférieur à 200 mm, l'examen est exécuté par des techniques adaptées (inspection endoscopique, prélèvement, ...).

 

Clauses techniques

 

Les canalisations inspectées doivent être mises hors eau et libres de tout obstacle ne permettant pas le passage de la caméra. Dans le cas contraire et selon le but recherché, un nettoyage préalable est effectué.

 

Travaux préparatoires

 

Les documents de marché fournissent les renseignements suivants:

-    localisation précise

-    longueur totale à inspecter

-    nombre et longueur de chaque tronçon éventuel

-    types de canalisation

-    diamètre des tuyaux

-    âge approximatif des canalisations

-    plans existants

-    état de conservation de la conduite

-    dispositions à prendre pour permettre l'inspection endoscopique.

 

Exécution

 

Les documents de marché définissent le but et les critères de réalisation de l'inspection.

 

L'inspection endoscopique est réalisée conformément à la NBN EN 13508-2.

 

Spécifications

 

A tout moment, le fonctionnaire dirigeant peut exiger la copie des enregistrements effectués sur place.

 

Le rapport d'inspection ainsi que les photos, cassettes vidéo, CD's ou DVD's ou tout autre support informatique sont fournis au fonctionnaire dirigeant.

 

Paiement

 

Les travaux préliminaires à l'inspection font l'objet de postes au métré.

 

Les inspections endoscopiques sont payées au mètre courant.

 

Sauf prescriptions contraires aux documents de marché, les inspections visuelles sont payées en prestations de main-d'œuvre selon un tarif horaire comprenant les heures prestées sur le chantier.

 

Au cas où les prestations d'inspection doivent être interrompues pour des raisons techniques n'incombant pas à l'entrepreneur, un forfait horaire est facturé par ce dernier (une demi-journée en cas d'interruption intervenant dans les 4 premières heures de travail, une journée en cas d'interruption au-delà de ces 4 premières heures).

 

Lorsque la totalité du tronçon ne peut être inspectée malgré le nettoyage réalisé, après une tentative depuis l'extrémité amont et une tentative à partir de l'extrémité aval de la conduite, la totalité du métré du tronçon peut être facturée quelle que soit la longueur réelle inspectée.

 

P. 1.1.5.1.2. Nettoyage

 

Le nettoyage est l'enlèvement de tout obstacle ou de toute incrustation telle que carbonate de calcium, oxyde de fer, ferromanganèse, etc. se trouvant à l'intérieur de la canalisation de façon à rétablir un fonctionnement normal (capacité d'écoulement, débit) de celle-ci.

 

P. 1.1.5.1.2.1. Nettoyage mécanique par tringlage

 

Définition

 

Procédé de nettoyage par rotation mécanique d'un outil de raclage progressant à une vitesse adaptée à l'importance des éléments à nettoyer.

 

Domaine d'application:

 

-    matériau des canalisations existantes: acier, fonte grise, PEHD, PVC

-    diamètres traitables: de 40 à 200 mm

-    traitement de plusieurs kilomètres en ligne droite avec fouille intermédiaire tous les 100 m et sectionnement de la canalisation

-    applicable jusqu'à des réductions de sections importantes en fonction du type d'incrustation.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'incrustation de la conduite

-    reconnaissance du tracé exact

-    planification des phases.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouilles sur conduite tous les 100 m avec coupe de la canalisation

-    tronçon rectiligne ou courbe allongée

-    traitement de l'aval vers l'amont avec apport d'eau pour évacuation des déchets raclés.

 

Paiement

 

Le nettoyage est payé au mètre courant de canalisation. Les travaux connexes (terrassements, travaux de fontainerie, etc.) font l'objet de postes séparés au métré.

 

L'évacuation des déchets et des matériaux non réutilisés fait l'objet des postes de la série D9000 du métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

 

P. 1.1.5.1.2.2. Nettoyage mécanique par raclage

 

Définition

 

Procédé de nettoyage par traction d'un outil de raclage au moyen d'un câble progressant à une vitesse adaptée à l'importance des éléments à nettoyer.

 

Domaine d'application:

 

-    matériau des canalisations existantes: acier, fonte grise

-    diamètre traitable: section circulaire à partir de 100 mm

-    traitement de plusieurs centaines de mètres en un seul passage, sans ouverture intermédiaire (en fonction du diamètre de la canalisation, de l'épaisseur, de la qualité du dépôt et de la quantité d'éléments à nettoyer)

-    applicable pour des réductions faibles de la section.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'incrustation de la conduite

-    reconnaissance du tracé exact

-    planifications des phases.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    coupe de la canalisation à chaque extrémité du tronçon à nettoyer

-    aspiration et stockage des déchets

-    pas d'ouverture nécessaire sur les branchements particuliers.

 

 

Paiement

 

Le nettoyage est payé au mètre courant de canalisation. Les travaux connexes (terrassements, travaux de fontainerie, etc.) font l'objet de postes séparés au métré.

 

L'évacuation des déchets et des matériaux non réutilisés fait l'objet de postes de la série D9000 du métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

 

P. 1.1.5.1.2.3. Nettoyage hydraulique haute pression

 

Définition

 

Procédé de nettoyage par un faisceau de jets d'eau à haute pression et garantissant le respect de la protection intérieure de la canalisation. Lorsqu'une conduite est obstruée par des dépôts ou lorsqu'une endoscopie doit être réalisée, un nettoyage haute pression de la conduite est effectué. En fonction de la nature de la canalisation, de son état de conservation et du type d'incrustation rencontré, le meilleur rapport débit/pression et les outils adéquats sont choisis de façon à éviter toute dégradation du revêtement existant.

 

Domaine d'application:

 

-    enlèvement des dépôts dans les canalisations de toute nature sous pression

-    diamètre traitable: de 100 mm à 1800 mm

-    traitement de plusieurs centaines de mètres en un seul passage sans ouverture intermédiaire (en fonction du diamètre de la canalisation, de l'épaisseur, de la qualité du dépôt et de la quantité d'eau disponible)

-    applicable jusqu'à des réductions de sections de 60 %.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'incrustation de la conduite

-    reconnaissance du tracé exact

-    planification des phases.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouille sur conduite, découpe de la canalisation à chaque extrémité du tronçon à traiter

-    section droite et courbe allongée

-    pas d'ouverture nécessaire sur les branchements particuliers.

 

Paiement

 

Au mètre courant de conduite traitée. Les travaux connexes (terrassements, travaux de fontainerie, etc.) font l'objet de postes séparés au métré.

 

L'évacuation des déchets et des matériaux non réutilisés fait l'objet des postes de la série D9000 du métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

 

P. 1.1.5.1.2.4. Nettoyage hydromécanique

 

Définition

 

Procédé de nettoyage utilisant la propulsion hydraulique d'un outil.

 

Domaine d'application:

 

-    enlèvement des dépôts dans les canalisations de toute nature

-    diamètre traitable: de 50 mm à 1800 mm

-    traitement en un seul passage sans ouverture intermédiaire (en fonction du diamètre de la canalisation, de l'épaisseur, de la qualité du dépôt et de la quantité d'eau disponible)

-    applicable jusqu'à des réductions de sections de 65 %.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'incrustation de la conduite

-    reconnaissance des caractéristiques de la canalisation et de sa résistance structurelle.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouille et coupe de la canalisation aux extrémités des tronçons à traiter

-    débranchement ou fermeture des branchements particuliers

-    mise en pression de la conduite pendant le traitement mais risque de surpression en cas de calage de l'outil de nettoyage.

 

Paiement

 

Le nettoyage est payé au mètre courant de canalisation. Les travaux connexes (terrassements, travaux de fontainerie, etc.) font l'objet de postes séparés au métré.

 

L'évacuation des déchets et des matériaux non réutilisés fait l'objet de postes de la série D9000 du métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

P. 1.1.5.2. RENOVATION

 

P. 1.1.5.2.1. REVETEMENT

 

P. 1.1.5.2.1.1. Projection de résine époxy

 

Définition

 

Procédé de protection anticorrosion par application de résine époxy sur la surface intérieure de la canalisation.

 

Matériaux

 

La résine époxy utilisée est soumise à l'approbation du fonctionnaire dirigeant.

 

Domaine d'application:

 

-    matériau de la canalisation existante: acier, fonte

-    diamètres traitables: de 80 mm à 800 mm

-    traitement par tronçons de 150 m pour les conduites non visitables et de 500 m pour les conduites visitables.

 

Travaux préparatoires:

 

-    évaluation de l'état de la conduite avant toute opération, vu le caractère non structurant de cette technique

-    étude du projet et planification

-    reconnaissance approfondie du tracé de la conduite.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouille d'intervention avec coupe de la canalisation aux extrémités de chaque tronçon

-    nettoyage avec mise à nu du métal suivi d'un lavage et d'un rinçage

-    évacuation des derniers résidus collés à l'intérieur par passage d'un piston racleur

-    désinfection puis essorage de la conduite

-    inspection pour vérifier la bonne préparation du support

-    projection de l'époxy (l'épaisseur du revêtement et le nombre de passes sont précisés dans les documents de marché)

-    après séchage, contrôle de l'épaisseur du revêtement et de la bonne application de l'époxy

-    rinçage abondant et désinfectant de la conduite

-    remise en service du tronçon traité.

 

Les petits branchements sont en général obstrués et doivent être rétablis.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (nettoyage, préparation, application de la résine, rinçage désinfectant).

 

Le rétablissement des raccordements ainsi que les contrôles spécifiques au procédé utilisé font l'objet de postes séparés au métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

 

P. 1.1.5.2.1.2. Projection de mortier de ciment

 

Cette technique de protection anticorrosion, qui consiste à projeter à la surface intérieure de l'ouvrage existant un produit adhérent à base de ciment éventuellement fibré, n'est mentionnée qu'à titre indicatif.

 

Les prescriptions sont définies par les documents de marché.

 

P. 1.1.5.2.1.3. Chemisage

 

Définition

 

La chemise est un tube flexible souple constitué d'un matériau absorbant imprégné de résine liquide thermo- ou photo-durcissable qui est introduite par tractage ou par inversion à l'eau ou à l'air dans la canalisation à rénover.

 

Une fois mis en place, le durcissement s'effectue par la polymérisation de la résine à froid, à l'eau chaude ou sous rayonnement ultraviolet.

 

Domaine d'application:

 

-    matériau de la canalisation existante: acier, fonte grise, asbeste ciment

-    coude de la canalisation inférieur à 45°

-    étanchement et éventuellement renforcement de la structure de la canalisation existante

-    diamètres traitables: de 100 mm à 1.000 mm

-    traitement de plusieurs centaines de mètres en une seule longueur sans ouverture intermédiaire en fonction du diamètre de la canalisation, du type de chemise et du délai de prise de la colle en résine synthétique.

 

Matériaux

 

Les matériaux utilisés sont soumis à l'approbation du fonctionnaire dirigeant avec les notes de calculs à l'appui pour la chemise.

 

Il s'agit de:

-    la colle à base de résine synthétique thermo- ou photo-durcissable

-    le matériel support éventuel

-    la chemise

-    le revêtement intérieur, de qualité alimentaire, constituant la membrane imperméable, adhérant parfaitement au matériau support. Ce revêtement intérieur a une épaisseur minimale de 0,6 mm. Le matériau support doit être compatible avec la colle à base de résine afin de n'engendrer aucun effet contraire sur cette dernière.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'état de la conduite

-    étude du projet et planification

-    reconnaissance approfondie du tracé de la conduite.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouille d'intervention et coupe de la canalisation aux extrémités de chaque tronçon (si des appareils se trouvent sur le tronçon concerné par cette technique, ils constituent des extrémités de tronçons et doivent être démontés)

-    nettoyage préalable indispensable de la conduite et vérification du résultat.

 

L'entrepreneur soumet à l'approbation du fonctionnaire dirigeant un document spécifiant la méthode d'installation décrivant:

-    la préparation de la canalisation existante

-    le conditionnement et la composition de la chemise

-    le système de durcissement de la chemise après pose

-    la méthode d'introduction du préliner éventuel et de la chemise dans la canalisation à rénover

-    le système d'étanchement entre la chemise et les extrémités des tronçons à traiter

-    le système de traitement de réouverture des raccordements particuliers

-    la longueur de conduite chemisable en une seule fois.

 

Les documents de marché prescrivent les modalités de vérification après pose.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (fourniture et transport, imprégnation, polymérisation, placement de la chemise, travaux de finition d'étanchéité aux extrémités des tronçons traités).

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d'un poste séparé payé à la pièce.

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement fait l'objet de postes séparés au métré.

 

Les documents de marché précisent si un contrôle visuel par caméra est demandé après réalisation des travaux. Dans ce cas, un poste séparé est prévu au métré.

 

P. 1.1.5.2.1.4. Tubage sans espace annulaire

 

Définition

 

Procédé d'introduction d'un tube d'une seule pièce préfabriqué en usine ou sur site par poussage ou tractage dans une canalisation existante.

 

Le diamètre extérieur du nouveau tuyau correspond au diamètre intérieur de la canalisation à rénover.

 

Pour permettre son introduction dans la canalisation existante, le nouveau tube est prédéformé soit en usine, soit sur site. Une méthode adaptée au procédé utilisé permet de rendre sa forme initiale au tuyau et de faire correspondre son diamètre extérieur au diamètre intérieur du tuyau existant. Le nouveau tuyau se trouve ainsi plaqué sur la paroi intérieure de la conduite à réhabiliter sans vide annulaire.

 

Matériau

 

Le matériau utilisé est le polyéthylène haute densité ou un tube composite.

 

Domaine d'application:

 

-    matériau de la canalisation existante: tous types

-    section circulaire: minimum 100 mm à 1600 mm

-    pose de tronçons de très grande longueur.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'état de la conduite

-    étude du projet

-    planification.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

L'entrepreneur soumet à l'approbation du fonctionnaire dirigeant un document spécifiant la méthode d'installation décrivant:

-    la préparation de la canalisation à poser soit en usine, soit sur site

-    le conditionnement et le transport en fonction de celui-ci

-    la méthode utilisée pour préparer l'enfilage dans la canalisation existante

-    la méthode d'introduction dans la canalisation existante

-    le principe de remise à dimension originelle du tuyau

-    la méthode d'étanchement de la nouvelle canalisation à ses extrémités

-    la longueur de conduite traitable en une seule fois

-    le rétablissement des raccordements particuliers

 

Exécution

 

Pour la mise en œuvre du tubage sans espace annulaire continu au moyen de tubes en PEHD continu, les travaux suivants sont successivement exécutés:

-    le nettoyage préalable de la canalisation suivi d'une vérification du résultat

-    la préparation de la canalisation à poser en fonction du procédé utilisé

-    l'enfilage par tractage du tube dans la canalisation existante

-    la remise en forme de la canalisation après tractage suivant la méthode adaptée au procédé choisi

-    le traitement des extrémités du tube, contrôle du diamètre et du processus de remise en forme

-    la pose des points fixes éventuels suivant les prescriptions du fabricant

-    le rétablissement des raccordements particuliers éventuels

-    la remise en service de la canalisation.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (nettoyage de conduite, préparation des canalisations, enfilage, remise en forme, traitement des extrémités, vérification de l'étanchéité).

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d'un poste séparé payé à la pièce.

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement font l'objet de postes séparés au métré.

 

Le contrôle visuel par caméra ou les autres contrôles spécifiques au procédé utilisé font l'objet de postes séparés au métré.

 

P. 1.1.5.2.1.5. Tubage avec espace annulaire par tube continu

 

Définition

 

Il s'agit de l'introduction d'un tube long en une seule pièce préfabriqué en usine ou sur site par poussage ou tractage dans une canalisation existante de plus grand diamètre.

 

L'espace entre la canalisation existante et le nouveau tuyau peut être rempli par injection d'un coulis de ciment.

 

Matériau

 

Le matériau utilisé est le plus souvent le polyéthylène haute densité ou un tube composite.

 

Domaine d'application:

 

-    coude inférieur à 15°.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'état de la conduite

-    planification.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    accès par fouille de travail et découpe de la canalisation aux extrémités des tronçons à réhabiliter

-    nettoyage préalable de la conduite existante et vérification du résultat

-    pose de tronçons de grande longueur.

 

L'entrepreneur soumet à l'approbation du fonctionnaire dirigeant un document spécifiant la méthode d'installation décrivant:

-    la préparation de la canalisation existante, nécessité de nettoyage, mise hors service du tronçon à réparer, etc.

-    le conditionnement de la canalisation à poser, le positionnement des fouilles et de la canalisation pour permettre un enfilage aisé

-    la méthode d'introduction du tube par tractage dans la canalisation existante

-    le raccordement du tube aux extrémités

-    la pose des points fixes

-    le rétablissement des raccordements à la canalisation existante pour la mise en service

-    la méthode de traitement des raccordements particuliers et de rebranchement sur la nouvelle canalisation

-    la longueur de conduite traitable en une seule fois.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (nettoyage de conduite, préparation des canalisations, enfilage, injection du coulis de ciment, traitement des extrémités, vérification de l'étanchéité).

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d' un poste séparé payé à la pièce.

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement font l'objet de postes séparés au métré.

 

Le contrôle visuel par caméra ou les autres contrôles spécifiques au procédé utilisé font l'objet de postes séparés au métré.

 

P. 1.1.5.2.1.6. Tubage par tuyau flexible

 

Définition

 

Enfilage dans la canalisation existante d'un tuyau souple en polyéthylène renforcé par une structure intégrée composite (l'ancienne conduite sert uniquement de protection permettant de résister à la pression du sol).

 

Domaine d'application:

 

-    diamètre: de 60 mm à 300 mm

-    enfilage d'une canalisation dans une canalisation existante

-    enfilage possible sur des tronçons de grande longueur en ligne droite ou courbe de grand rayon

-    applicable dans des conduites propres afin d'éviter le déchirement de la gaine enfilée.

 

L'entrepreneur soumet à l'approbation du fonctionnaire dirigeant un document spécifiant la méthode d'installation décrivant:

-    la préparation de la canalisation existante (nécessité de nettoyage, mise hors service du tronçon à rénover avec dérivation, etc.)

-    le conditionnement du tuyau à enfiler

-    la méthode d'introduction de cette gaine dans la conduite existante

-    le principe de durcissement ou de remise en forme du tuyau enfilé

-    l'étanchement entre le tuyau et les canalisations existantes sur lesquelles elle se raccorde

-    le traitement et la reprise des raccordements particuliers

-    la méthode de comblement des espaces libres subsistant éventuellement entre la canalisation et le nouveau tuyau

-    la méthode de suppression de plis subsistant éventuellement sur la surface du nouveau tuyau

-    le système de maintien du tuyau à ses extrémités

-    la longueur de conduite traitable en une seule fois.

 

Exécution

 

Tout vide supérieur à 10 mm entre la structure existante et la paroi extérieure du nouveau tuyau doit faire l'objet d'une injection.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (nettoyage de conduite, préparation des canalisations, enfilage, durcissement ou remise en forme, comblement des espaces libres subsistant éventuellement entre la canalisation et le nouveau tuyau, suppression des plis subsistant éventuellement sur la surface du nouveau tuyau, traitement des extrémités, vérification de l'étanchéité).

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement font l'objet de postes séparés au métré.

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d'un poste séparé payé à la pièce.

 

Le contrôle visuel par caméra ou les autres contrôles spécifiques au procédé utilisé font l'objet de postes séparés au métré.

 

P. 1.1.5.2.1.7. Etanchement des joints par manchettes intérieures ou extérieures

 

Ces techniques d'interventions ponctuelles apparentées à celles appliquées en matière de réparation de fuites ne sont mentionnées qu'à titre indicatif.

 

Les prescriptions sont définies par les documents de marché.

 

P. 1.1.5.3. Remplacement de conduite existante

 

P. 1.1.5.3.1. Pose en tranchée ouverte

 

Ce travail n'appelle pas de prescriptions particulières.

Les dispositions et les modes de paiement correspondants des chapitres D, E et P sont d'application.

 

P. 1.1.5.3.2. Techniques sans ouverture continue de tranchée

 

P. 1.1.5.3.2.1. Eclatement de la conduite existante dite « Pipe bursting »

 

Remplacement continu au moyen d'une conduite en polyéthylène haute densité de même diamètre ou de diamètre supérieur d'une conduite existante usagée détruite par éclatement, quel que soit l'état de celle-ci.

 

Le principe est basé sur l'éclatement et l'expansion de la conduite souterraine existante à l'aide d'un dispositif mécanique adéquat avec introduction simultanée, en lieu et place, de la nouvelle canalisation en PEHD.

 

Pour éviter de détériorer sa surface extérieure lors de la mise en œuvre, le tuyau en PEHD doit présenter une excellente résistance à la fissuration lente ou être revêtu extérieurement d'une coquille dure possédant une excellente résistance à l'abrasion et aux éraflures.

 

Matériau

 

Les caractéristiques des tuyaux PEHD sont décrites dans les documents de marché.

 

Un certificat attestant que le produit proposé répond aux exigences du marché sera demandé préalablement au démarrage du chantier.

 

Domaine d'application:

 

-    diamètres traitables: de 40 mm à 150 mm

-    traitement par tronçon de 100 à 200 m

-    l'état intérieur de la conduite existante doit permettre l'enfilage des barres de traction des outils d'éclatement et de traction de la nouvelle canalisation en PEHD.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance détaillée de la nature du sol

-    reconnaissance et étude détaillée de l'encombrement du sous-sol dans l'environnement de la conduite existante

-    étude détaillée du projet et de la planification.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    fouille de travail et coupe dans la conduite existante tous les 100 m, fouille de traitement des raccordements particuliers à chaque raccordement.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (fouilles, coupes, traitement des extrémités, vérification de l'étanchéité).

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement font l'objet de postes séparés au métré.

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d'un poste séparé payé à la pièce.

 

P. 1.1.5.3.2.2. Substitution de la conduite existante par extraction

 

Définition

 

Extraction d'une ancienne conduite avec poussée ou traction simultanée de la nouvelle à l'aide d'un dispositif mécanique adéquat (remplacement «place pour place»).

 

Cette technique permet éventuellement de remplacer la conduite existante par une conduite de diamètre supérieur.

 

Matériau

 

Les matériaux utilisés sont le plus souvent les matières plastiques.

 

Domaine d'application:

 

-    diamètre traitable: de 100 mm à 1500 mm

-    traitement par tronçons d'une cinquantaine de mètres en ligne droite

-    applicable dans les canalisations dont l'incrustation permet d'enfiler le système de traction de la nouvelle conduite.

 

Travaux préparatoires:

 

-    reconnaissance de l'encombrement du sous-sol principalement dans l'environnement de la conduite

-    étude appropriée du projet et planification des travaux.

 

Les documents de marché précisent si ces points doivent être réalisés par l'entrepreneur. Dans ce cas, des postes séparés sont prévus au métré.

 

Exécution:

 

-    mise hors service de la canalisation à traiter

-    accès par fouille de travail

-    déconnexion de tous les branchements et raccordements

-    avancement en fonction de la nature du sol enrobant la canalisation existante.

 

Paiement

 

Ce travail est payé au mètre courant de canalisation traitée incluant la longueur des pièces et appareils se trouvant éventuellement sur le tronçon à traiter. Le prix comprend toutes les opérations relatives au procédé utilisé (fouilles, traitement des extrémités, vérification de l'étanchéité).

 

Le démontage préalable des appareils présents sur le tronçon à traiter, leur remontage ou leur remplacement font l'objet de postes séparés au métré.

 

Les opérations nécessaires à la remise en service des raccordements particuliers et à leur étanchement font l'objet d'un poste séparé payé à la pièce.