CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

N. Entretien et réparation des ouvrages d'art

 
PrécédentTable matièresSuivant

N. 5.3.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

N. 5.3.2.1. ETUDE THEORIQUE PREALABLE

 

Avant une opération de soulèvement, les études et vérifications suivantes sont obligatoires et à soumettre à l'approbation du fonctionnaire dirigeant:

-    vérification de la possibilité de reprise par les supports des vérins et le tablier des efforts développés lors de l'opération

-    le cas échéant, vérification de la possibilité d'un maintien de la circulation sur l'ouvrage, éventuellement à vitesse réduite

-    détermination de l'amplitude du soulèvement maximal possible de la ligne d'appuis considérée, par rapport aux lignes d'appuis adjacentes

-    détermination de la dénivellation maximale admissible, lors du soulèvement, entre deux points d'une même ligne d'appuis, compte tenu de la rigidité transversale du tablier

-    détermination des efforts à exercer et localisation des vérins nécessaires

-    vérification de la stabilité organique des éléments sur lesquels sont appliqués les efforts

-    établissement du schéma des vérins et de leur raccordement et alimentation

-    établissement du schéma des dispositifs de mesures (comparateurs, manomètres, etc.)

-    établissement du programme détaillé des opérations

-    établissement du projet des échafaudages, supports provisoires et moyens d'accès nécessaires.

 

N. 5.3.2.2. PROCEDES DE SOULEVEMENT

 

Le nombre de pompes et de vérins est fonction de l'ouvrage et du schéma hydraulique utilisé.

 

Deux schémas distincts sont utilisés en pratique:

 

-    premier schéma: n vérins associés à une même pompe

C'est le schéma classique mais qui ne s'applique pas aux ouvrages pour lesquels les réactions diffèrent sensiblement entre les appuis d'une même ligne. En effet, à sections de vérins égales, les efforts exercés par chacun d'eux sont pratiquement identiques. Le tablier risque d'être soumis à des efforts inadmissibles.

 

-    deuxième schéma: n vérins associés à n pompes

Ce schéma s'applique aux ouvrages pour lesquels les réactions diffèrent sensiblement entre les appuis d'une même ligne.

Au cours du soulèvement de la structure par paliers successifs, l'ouverture des vérins et la pression sont réglées de manière à ce que le décalage vertical entre poutres reste toujours inférieur à la limite théorique fixée.

 

N. 5.3.2.3. MATERIEL NECESSAIRE

 

Les vérins offrent une réserve de capacité par rapport aux charges estimées (sécurité sur les vérins 1,5 à 2). Le matériel comprend, outre les pompes, les flexibles pour haute pression et les dérivations:

-    1 manomètre précis et étalonné, par pompe et par vérin

-    1 vanne réglable à chaque sortie de vérins

-    des comparateurs en nombre suffisant pour mesurer les déplacements au droit de chaque appui

-    des cales d'épaisseur sur et/ou sous les vérins en fonction de l'espace libre entre appui et tablier et de la hauteur à vide des vérins

-    des calages de sécurité permettant de reprendre les réactions d'appui (cales métalliques ou en bois dur tel que chêne ou azobé).

 

Les vérins hydrauliques sont munis d'anneaux de sécurité qui permettent de limiter la chute en cas de déficience d'un circuit.

Pendant les opérations de soulèvement ou de descente, les anneaux sont régulièrement vissés ou dévissés de manière à suivre de près la course des vérins.

 

N. 5.3.2.4. CONDUITE DES OPERATIONS

 

Les précautions et les dispositions suivantes sont à prendre:

-    adaptation et / ou renforcement éventuel de la structure pour la mise en place des vérins

-    démontage éventuel des joints de chaussée suivant la hauteur du soulèvement ou le sens de recouvrement des éléments

-    démanchonnage des lisses des barrières métalliques à lisses horizontales

-    libération de toutes entraves

-    placement de butées empêchant toute instabilité horizontale du tablier

-    examen de l'incidence du soulèvement sur les canalisations éventuelles (eau, gaz, électricité, etc.)

-    opérations préparatoires au soulèvement et le soulèvement proprement dit

-    après soulèvement: opérations inverses à exécuter, en s'assurant que tout le matériel de calage est enlevé progressivement.

 

Le responsable de l'étude visée au N. 5.3.2.1 assiste aux opérations de soulèvement.

 

Toute modification du programme ou tout incident de nature à influencer la structure fait l'objet d'un contrôle théorique, avant de poursuivre les opérations.