CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

N. Entretien et réparation des ouvrages d'art

 
PrécédentTable matièresSuivant

N. 1.3.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

N. 1.3.2.1. PRODUITS

 

-    Microbéton.

 

Le microbéton est conforme au K. 4.1.

 

Il est du type suivant:

 

-    classe de résistance: C35/45

-    classe d'exposition: EE4A si exposition directe aux sels de déverglaçage ou EE4 si exposition modérée aux sels de déverglaçage

-    absorption d'eau:     WAI (0,45) si exposition directe aux sels de déverglaçage

                          WAI (0,45)A si exposition modérée aux sels de déverglaçage

-    type:  ciment Low Alcali (LA) 42,5 R - 52,5 N ou 52,5 R

        ciment CEM I

-    diamètre maximum des granulats (Dmax): en fonction de l'épaisseur de la réparation.

 

-    Béton.

 

Le béton est conforme au K. 4.1.

 

Il est du type suivant:

-    classe de résistance: C35/45

-    classe d'exposition: EE4A si exposition directe aux sels de déverglaçage ou EE4 si exposition modérée aux sels de déverglaçage

-    absorption d'eau:     WAI (0,45) si exposition directe aux sels de déverglaçage

                              WAI (0,45)A si exposition modérée aux sels de déverglaçage

-    type: ciment Low Alcali (LA) 42,5 R - 52,5 N ou 52,5 R

-             ciment CEM I

 

-    Mortiers de ragréage à liant hydraulique, de correction de planéité, de correction de texture ou d'égalisation: C. 13.2.2.

 

-    Mortier de réparation à base de résine: C. 13.3.

 

-    Masse d'égalisation bitumineuse: C. 46.2.2.

 

-    Tiré-gratté époxy: C. 46.2.1.

 

-    Revêtement de protection des armatures: C. 13.4.

 

-    Gargouille de drainage: K. 9.2.2.1.

 

N. 1.3.2.2. EXECUTION

 

N. 1.3.2.2.1. Réparations locales

 

L'exécution des réparations locales est réalisée comme décrit:

-    au N. 1.2 en cas d'utilisation de mortier de ragréage à base de liant hydraulique

-    au N. 1.6 en cas d'utilisation de mortier d'égalisation à base de liant hydraulique

-    au N. 1.1 en cas d'utilisation de mortier de réparation à base de résine

-    au K. 4.1 en cas de reconstruction localisée de la dalle sur toute son épaisseur.

 

En cas de resurfaçage, le microbéton, le mortier de correction de planéité ou le mortier de correction de texture peut aussi être utilisé, en veillant à travailler par couches successives, si l'épaisseur à appliquer dépasse l'épaisseur maximale admissible pour le produit.

 

N. 1.3.2.2.2. Resurfaçage

 

N. 1.3.2.2.2.1. Préparation du support

 

Le support est décapé de manière à éliminer toute trace de produit provenant de l'ancienne étanchéité et pour obtenir une cohésion superficielle supérieure à 1,5 MPa.

 

Le décapage est effectué à l'eau sous pression à l'aide d'un robot programmable permettant d'éliminer le béton sur une épaisseur inférieure à 5 mm (hydroscarification) ou supérieure à 5 mm (hydrodémolition), en fonction des impositions des documents de marché.

 

S'il s'avère que certaines armatures ont subi une diminution de section par corrosion, il y a lieu d'ajouter la section équivalente manquante d'armatures. Si certaines armatures ont été corrodées avec forte réduction de section, il est nécessaire de rajouter en face de chaque barre dégradée une barre de section équivalente faisant le pontage et ayant une longueur totale égale à la longueur de pontage augmentée de deux fois la longueur du recouvrement.

 

Si le support présente des fissures, il y a lieu d'effectuer des investigations complémentaires en vue de déterminer les causes et les modes de réparation.

 

N. 1.3.2.2.2.2. Resurfaçage au microbéton

 

Protection de l'armature: les dispositions du N. 1.2.2.2.3 sont d'application.

 

Humidification du support: la surface du support est convenablement humidifiée, au moins 2 heures avant l'application du microbéton. Lors de l'application, la surface du support est humide, mais ne peut présenter un aspect brillant (pas de film d'eau en surface). Lorsque l'épaisseur de la couche de microbéton est inférieure à 60 mm, la profondeur moyenne de texture du béton support est supérieure à 2 mm, étant donné que l'adhérence n'est pas maîtrisée pour les microbétons.

 

Mise en œuvre: la température de mise en œuvre ne peut être inférieure à 5 °C et supérieure à 25 °C. L'utilisation d'armatures technologiques peut être nécessaire, en vue de limiter les effets du retrait de séchage. Le microbéton peut être appliqué manuellement ou à la machine. Il est serré au moyen d'aiguille(s) et poutres vibrantes, et ensuite lissé de telle manière que la profondeur moyenne de texture MTD soit inférieure à 0,6 mm. Le déversement du béton est interrompu en cas de pluie ou d'averse. Il ne peut s'écouler plus de 2 heures entre la fabrication du béton et la fin de la mise en œuvre. Passé ce délai, le béton est rebuté et évacué.

 

Protection du microbéton frais:

-    protection contre la dessiccation: la protection du béton frais est assurée immédiatement après le lissage par pulvérisation mécanique et homogène d'un produit de cure de préférence à pigmentation blanche ou métallisée et selon les prescriptions du fabricant.

Une protection alternative efficace peut être proposée en fonction des circonstances (pose de feuilles plastiques de protection, ...).

-    protection contre la pluie: les dispositions sont prises pour éviter le délavage par la pluie et les eaux de ruissellement de la surface du microbéton frais pendant un minimum de 12 heures.

-    protection contre le gel: la surface est protégée efficacement contre le gel de manière telle que pendant 7 jours après la mise en œuvre du béton, la température ne descende pas au-dessous de 1 °C.

 

N. 1.3.2.2.2.3. Resurfaçage au mortier de correction de planéité ou de correction de texture

 

Les dispositions des N. 1.2.2.2.1, N. 1.2.2.2.3 et N. 1.2.2.2.4 sont d'application.

 

N. 1.3.2.2.2.4. Resurfaçage au moyen de masse d'égalisation bitumineuse

 

Propreté et humidité du support

Le support est exempt de particules non adhérentes. La couche superficielle du béton est sèche.

 

Application de la masse d'égalisation

La masse d'égalisation est mise en œuvre comme décrit dans l'ATG ou la fiche technique.

Sauf mention contraire dans l'ATG ou la fiche technique, les principes généraux suivants sont d'application:

 

Pose du primaire

L'application du primaire ne peut être effectuée en dehors des conditions limites de température reprises dans l'ATG ou la fiche technique.

Les conditions hygrothermiques de l'air et du support sont telles que toute formation de rosée est exclue pendant l'application et le séchage/durcissement du primaire.

L'application doit être effectuée de manière régulière; il y a lieu d'éliminer tout produit excédentaire, afin d'éviter le piégeage de solvants qui pourraient être libérés lors de l'application de la masse d'égalisation, et influencer négativement l'adhérence.

 

Application de la masse d'égalisation

La masse d'égalisation est appliquée en adhérence totale.

La température de mise en œuvre, l'épaisseur appliquée et le mode d'application sont conformes aux dispositions de l'ATG ou de la fiche technique.

Le produit est appliqué en épaisseur minimale. L'épaisseur ne dépasse jamais l'épaisseur maximale admissible, sauf en des zones très localisées.

 

N. 1.3.2.2.2.5. Resurfaçage au moyen de tiré-gratté époxy

 

Propreté et humidité du support

Les considérations du N. 1.3.2.2.6 ci-dessus sont applicables, sauf s'il est démontré que le tiré-gratté époxy est compatible avec un support humide.

 

Application du tiré-gratté époxy

Le produit est appliqué comme décrit dans la fiche technique.

 

N. 1.3.2.2.3. Réalisation de chanfreins

 

Les chanfreins peuvent être réalisés:

-    par sciage

-    par apport de mortier de ragréage, conforme aux spécifications du C. 13.2.2

-    par coffrage lors d'un resurfaçage.

 

N. 1.3.2.2.4. Mise en place de gargouilles

 

Les gargouilles de drainage sont mises en place, en application du K. 9.2.