CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

M. Travaux d'entretien et réparations

 
PrécédentTable matièresSuivant

M. 4.3.2. EXECUTION

 

M. 4.3.2.1. Travaux préliminaires

 

Les travaux préliminaires sont conformes aux dispositions du M. 4.2.2.1.

 

 

M. 4.3.2.2. Application de la membrane AVEC GEOTEXTILE NON TISSE

 

L'opération comporte:

-    l'épandage d'une émulsion

-    la pose du géotextile

-    l'épandage du bitume polymère(s) neuf(s)

-    l'épandage de gravillons.

 

La circulation (sauf circulation de chantier destinée à la mise en œuvre de l'interface antifissure et du revêtement bitumineux) n'est pas admise tant qu'une couche d'enrobé bitumineux n'a pas été posée sur l'interface. Les véhicules de chantier doivent éviter d'accélérer, de freiner et de tourner brusquement sur l'interface antifissure.

 

Les interfaces antifissures de type géotextile non tissé ne sont pas mises en œuvre:

-    sous la pluie

-    lorsque la température du support est inférieure à 10 °C

-    lorsque la température du support durant la nuit précédente est descendue en dessous de 2 °C

-    sur un support où est présente de l'eau stagnante ou de l'eau ruisselante

-    et/ou s'il y a des risques de précipitations.

 

M. 4.3.2.2.1. MISE EN ŒUVRE DE LA couche d'émulsion

 

Avant la pose du géotextile non tissé, une couche d'émulsion de bitume polymère(s) C67BP1 ou C69BP1 est épandue comme couche d'accrochage sur la surface à traiter.

L'émulsion est épandue de façon homogène et régulière sur la surface à traiter.

La circulation n'est pas admise sur cette couche.

La quantité de liant résiduel épandue lors de ce premier passage correspond à la capacité d'absorption du géotextile majorée de 0,1 kg/m².

 

M. 4.3.2.2.2. MISE EN ŒUVRE DU GEOTEXTILE NON TISSE

 

La deuxième phase consiste en la pose du géotextile non tissé:

-    lors de la pose du géotextile non tissé, les plis éventuels sont découpés et/ou aplatis. Aux endroits où, une triple épaisseur apparaît, il y a lieu de découper le géotextile pour réaliser une épaisseur simple ou double

-    dans les virages, le géotextile non tissé suit la courbure de la route. Les parties inutiles sont coupées et enlevées

-    les trappillons, les grilles, les soupiraux et autres accessoires ne peuvent pas être couverts par le géotextile non tissé; celui-ci s'écarte d'au moins 5 cm des bords de l'accessoire

-    le chevauchement transversal est au maximum de 0,10 m. A la jonction de rouleaux successifs, il est prévu un chevauchement de maximum 0,10 m. Les parties inutiles sont découpées et enlevées

-    les parties de géotextile formant les chevauchements entre rouleaux sont collées les unes aux autres au moyen de liant (quantité minimale 0,30 kg/m²)

-    le géotextile non tissé est pressé sur le support sur toute la surface à traiter. Il est totalement imprégné par le liant

-    la circulation (sauf circulation de chantier nécessaire pour la mise en œuvre de l'interface antifissure et du revêtement bitumineux) n'est pas admise sur le géotextile. Les véhicules de chantier doivent éviter d'accélérer, de freiner et de tourner brusquement sur le géotextile.

 

M. 4.3.2.2.3. MISE EN ŒUVRE du SAMI

 

Après la pose du géotextile non tissé, le SAMIest réalisé suivant M. 4.2.2.2.

 

M. 4.3.2.3. MISE EN ŒUVRE DU RECOUVREMENT EN ENROBES BITUMINEUX

 

La pose de la première couche d'enrobés bitumineux sur l'interface antifissure s'effectue sans couche d'accrochage supplémentaire.