CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

M. Travaux d'entretien et réparations

 
PrécédentTable matièresSuivant

M. 3.6.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

M. 3.6.2.1. Matériaux

 

Ils répondent aux prescriptions suivantes:

-    sable pour traitement de surface: C. 3.4.6 (sable pour enrobés à squelette sableux pour couches de roulement)

-    gravillons pour traitement de surface: C. 4.4.6

-    émulsion de bitume: C. 12.8

-    bande bitumineuse préformée pour joint: C. 21.3.1

-    bande bitumineuse extrudée pour joint: C. 21.3.2

-    asphalte coulé pour revêtement et réparation: C. 60.4

-    enrobé bitumineux: G. 2 avec bitume polymère(s) neuf(s) (C. 12.3) pour les couches de roulement

-    enrobé stockable: M. 3.7.

 

M. 3.6.2.2. Exécution

 

M. 3.6.2.2.1. RÉPARATIONS AVEC UN ENROBÉ BITUMINEUX OU UN ASPHALTE COULÉ

 

M. 3.6.2.2.1.1. Opérations communes

 

Les opérations suivantes sont successivement réalisées:

-    délimitation d'une surface rectangulaire, perpendiculaire ou parallèle à l'axe de la route, d'au moins 0,50 m² qui déborde partout d'au moins 0,20 m de la surface détériorée

-    sciage suivant le périmètre du rectangle, verticalement sur la profondeur prescrite (minimum 30 mm)

-    démolition du revêtement bitumineux à l'intérieur du périmètre du rectangle délimité, sur la profondeur prescrite (minimum 30 mm) et évacuation des décombres, en prenant les précautions nécessaires pour ne pas endommager le revêtement bitumineux ou la fondation à conserver, ni d'autres éléments dans le revêtement

-    brossage énergique du fond et des parois de la cavité, enlèvement des matériaux non adhérents et évacuation des décombres

-    séchage du fond et des parois de la cavité

-    application uniforme sur le fond et les parois de la cavité ainsi qu'entre les couches d'enrobés d'une émulsion de bitume comme couche d'accrochage à raison de 100 à 250 g/m² de liant résiduel, de manière à couvrir la totalité de la surface.

Au cas où le matériau de réparation est un enrobé drainant, seul le fond est traité à l'émulsion.

-    si les documents de marché le prévoient, ou si le revêtement bitumineux est en contact avec du béton de ciment, mise en œuvre d'un vernis d'adhérence compatible puis pose d'un joint de scellement préformé, d'une hauteur égale à l'épaisseur de la couche de roulement majorée de 5 mm, sur le périmètre de la réparation, avant mise en œuvre de la couche de roulement en question. Le joint est soit préfabriqué en usine et collé sur chantier, soit fabriqué sur chantier par extrusion et fixé en place au moyen d'une machine spécialement conçue à cet effet.

-    comblement de la cavité avec une ou plusieurs couches d'enrobés ou d'asphalte coulé

-    à l'aide d'un gabarit, scellement du joint de reprise de la couche de roulement (sauf si le matériau de réparation est un enrobé drainant) sur une largeur de 150 mm, au moyen d'une émulsion de bitume appliquée à raison d'au moins 200 g/m² de liant puis de sable de concassage 0/2 à 0/4 épandu à raison de 1,5 à 2 kg/m².

 

M. 3.6.2.2.1.2. Exécution avec un enrobé bitumineux

 

-    Pose de l'enrobé en une ou plusieurs couches dans la cavité conformément au G. 2.2.8.

-    Chaque couche est compactée en commençant le compactage par les bords; il est fait usage de l'outillage manuel (plaque vibrante) dans les coins et d'un rouleau vibrant ailleurs.

 

M. 3.6.2.2.1.3. Exécution avec asphalte coulé

 

-    Mise en œuvre d'asphalte coulé dans la cavité en une ou plusieurs couches conformément au M. 3.2.2.2.

-    Toutefois, lorsque l'épaisseur totale de la réparation est ≥ 50 mm, des gravillons préenrobés de calibre 10/14 sont incrustés dans la masse encore chaude.

-    En cas de pose en plusieurs couches, la pose d'une couche ne peut être entamée que lorsque la couche inférieure est suffisamment refroidie (< 80 °C)

-    La surface est gravillonnée, par cylindrage, au rouleau statique léger manuel de minimum 50 kg et d'une largeur d'environ 50 cm, au moyen de gravillons préenrobés de calibre 2/4 ou 4/6,3.

 

M. 3.6.2.2.2. RÉPARATIONS AVEC UN ENROBE PROJETE

 

-    La technique des enrobés projetés consiste à combler des nids-de-poule ou d'autres dégradations de revêtements bitumineux au moyen de granulats et de bitume projetés simultanément dans la cavité.  Le dispositif permet également de nettoyer et d'enduire les parois et le fond de la cavité.

-    Toutes les opérations sont réalisées par une machine unique spécialement conçue à cet effet.

-    Les opérations suivantes sont réalisées:

-   nettoyage de la zone dégradée à l'air sous pression éventuellement humidifié.

-   réalisation d'une couche de collage au moyen d'émulsion de bitume projetée sur les parois et le fond de la cavité.

-   projection simultanée de granulats et d'émulsion de façon à remplir la cavité. Les granulats sont de calibre 4/6,3 ou 6,3/10 suivant l'épaisseur à atteindre.

-   projection simultanée de granulats 2/4 et d'émulsion pour réalisation d'une couche de finition. Celle-ci s'intègre parfaitement dans le plan de la route existante.

-   compactage éventuel au moyen d'un rouleau léger. Celui-ci est obligatoire sur les routes du
réseau I.

-   brossage des gravillons excédentaires.

 

M. 3.6.2.2.3. RÉPARATIONS AVEC UN ENROBÉ STOCKABLE DURABLE

 

Les prescriptions du M. 3.5.2.2 sont d'application.