CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

M. Travaux d'entretien et réparations

 
PrécédentTable matièresSuivant

M. 1.4.2. Clauses techniques

 

M. 1.4.2.1. MATERIAUX

 

Les matériaux répondent aux prescriptions du chapitre C les concernant et/ou aux prescriptions des documents de marché.

 

M. 1.4.2.2. EXECUTION

 

Le démontage des éléments localisés et de leurs accessoires est réalisé conformément aux prescriptions du D.2.

 

Les maçonneries et éléments en béton dégradés sont démolis et rétablis sur une hauteur limitée à 200 mm.

 

Sauf prescriptions contraires des documents de marché, les éléments et leurs accessoires sont posés conformément aux prescriptions des chapitres les concernant, notamment:

-    avaloirs: I. 6

-    dispositifs de signalisation: L. 3

-    bouches et bornes d'incendie: P. 1.1.2.2.3.3. et P. 1.1.2.2.3.4

-    plaques signalétiques, pavés, bornes repères: P. 1.1.2.2.4.

 

La mise à niveau des trappillons dans les revêtements bitumineux est exécutée comme suit, après pose de la couche d'usure:

 

-    le démontage du trappillon est mené de manière à dégager un espace latéral d'au moins 0,20 m autour du cadre; cet espace est régulier et ses bords sont découpés de manière nette

 

-    après le démontage du trappillon, celui-ci est parfaitement débarrassé des éléments adhérents tels que mortier, béton, enrobés bitumineux, etc. Il est ensuite brossé énergiquement ou sablé pour éliminer toute trace de rouille (le meulage n'est pas autorisé) et recouvert de deux couches de liant bitumineux à un jour d'intervalle entre ces couches

 

-    le cadre du trappillon est ancré ou contrebuté à l'aide d'un mortier de calage (N. 1.9) ou de scellement (N. 1.11). Le cadre épouse le profil du revêtement.

 

Dans tous les cas, la réfection du revêtement aux abords de l'élément ou de son accessoire est réalisée au moyen d'asphalte coulé (M. 3.6.2.2.3) mis en œuvre en deux couches de 25 à 35 mm d'épaisseur chacune.

 

Les autres parties du corps de la chaussée sont reconstruites conformément au M. 3.6.

 

Les éléments et les accessoires détériorés par l'entrepreneur sont remplacés à ses frais.

 

L'évacuation des résidus se fait conformément au D. 2.1.1.1.