CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

K. Ouvrages d'art

 
PrécédentTable matièresSuivant

K. 7.2.1. DESCRIPTION ET SPECIFICATIONS

 

Les prédalles en béton répondent aux prescriptions du C. 44.2.

 

Les prescriptions du K. 7.1.1 relatives à l'usine de préfabrication et à l'expérience du fabricant sont d'application.

 

Les plans d'exécution et de pose mentionnent:

?    classe de résistance C 40/50

?    classe d'environnement EE4

?    classe d'absorption d'eau: WAI (0,45)

?    ciment CEM I LA ou CEM III A LA

?    enrobage nominal: 30 mm.

 

Ces plans indiquent également le repérage des prédalles.

Lors de la fabrication, les éléments sont tous identifiés de manière indélébile par le numéro de repérage et la date de fabrication.

 

K. 7.2.1.1. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES

 

La largeur standard des prédalles est de 2.40 m.

 

Dans le cas d'élément spéciaux ou de largeur supérieure, des précautions particulières doivent être prises afin de tenir compte de la courbure des poutres et des tolérances admises.

 

Les bords latéraux supérieurs et inférieurs des prédalles sont toujours munis de chanfreins:

?    les projections horizontales et verticales du chanfrein sur le bord latéral supérieur sont de 50 mm

?    les projections horizontales et verticales du chanfrein sur le bord latéral inférieur sont ?15 mm

?    la face d'about entre les chanfreins supérieur et inférieur est verticale.

 

En cas de tabliers de pont oblique, des prédalles rectangulaires et trapézoïdales sont utilisées. Les prédalles trapézoïdales sont placées aux extrémités.

 

La direction portante d'une prédalle est perpendiculaire à l'axe des poutres principales sur lesquelles la prédalle s'appuie.

 

K. 7.2.1.2. FERRAILLAGE

 

K. 7.2.1.2.1. GENERALITES

 

L'entrepreneur doit prêter attention au conflit qui pourrait survenir entre les armatures dépassantes des prédalles et les étriers et/ou goujons des poutres.

 

Au droit des jonctions poutres - entretoise, le bord latéral extérieur de la prédalle correspond à la face latérale de l'entretoise, de sorte que l'armature verticale de l'entretoise ne soit pas gênée.

 

Description : armatures-Presentation2

 

Figure K. 7.2.1.

 

La liaison transversale des prédalles est assurée au moyen des armatures de solidarisation transversales.

 

K. 7.2.1.2.2. PRESCRIPTIONS POUR LES ARMATURES PRINCIPALES ET TRANSVERSALES

 

Les barres de l'armature transversale (secondaire) de la prédalle se trouvent au-dessus des barres de l'armature principale.

L'armature principale est toujours placée parallèlement au bord latéral de la prédalle qui est perpendiculaire à l'axe des poutres principales sur lesquelles la prédalle s'appuie.

L'armature transversale est toujours placée perpendiculairement au bord latéral de la prédalle qui est perpendiculaire à l'axe des poutres principales sur lesquelles la prédalle s'appuie.

Dans le cas des prédalles trapézoïdales, si l'angle le plus petit entre les poutres principales et les supports transversaux est supérieur à 70°, l'armature principale peut aller en s'écartant dans les prédalles trapézoïdales.

 

Description : armatures-Presentation1

Figure K. 7.2.2.

 

La liaison entre les armatures principales et secondaires ne peut se faire par soudure.

 

Le cas échéant, l'ancrage de l'armature principale s'effectue au moyen d'armatures dépassantes. Celles-ci ne peuvent être relevées.

 

Au droit des appuis des prédalles, les armatures principales dépassantes ont une longueur de recouvrement ?s > 13 ø + 0,5 (? - 4 ø)

avec:

?    Ø le diamètre de l'armature principale

?    ? la distance libre entre les armatures principales.

 

K. 7.2.1.2.3. PRESCRIPTIONS DES TREILLIS-RAIDISSEURS

 

Les treillis-raidisseurs sont constitués de:

?    barres inférieures Ø ? 5 mm

?    barre supérieure Ø ? 8 mm

?    barres diagonales Ø ? 5 mm.

 

La distance d'axe en axe des treillis-raidisseurs, placés dans la direction portante, n'est pas supérieure à:

?    300 mm pour une portée supérieure ou égale à 3,60 m

?    600 mm pour une portée inférieure ou égale à 1,20 m.

Pour les portées intermédiaires, la distance maximale d'axe en axe est déterminée par interpolation linéaire.

 

Au moins deux treillis-raidisseurs par prédalle sont prévus, la distance entre le bord latéral de la prédalle et l'axe du treillis-raidisseur le plus proche étant d'au maximum 125 mm.

 

Il est à noter que le recouvrement des treillis raidisseurs est interdit.

 

K. 7.2.1.3. ASSEMBLAGE ET SOLIDARISATION

 

La pose des prédalles se fait sur un support régulier. La largeur d'appui est conforme au tableau ci-dessous.

 

Nature du support

Largeur d'appui (mm)

Nominale

Minimale

Poutre en acier

50

30

Poutre en béton

60

30

 

Sur poutre métallique, les prédalles sont posées sur une bande compressible collée sur la face supérieure des semelles, le long de leur bord.

 

La liaison transversale des prédalles est assurée par le recouvrement des armatures principales (de la prédalle) sortantes non relevées. Elle est complétée au moyen des armatures de solidarisation transversales (au pont).

 

Avant le bétonnage de deuxième phase, les armatures de couture sont posées sur la prédalle; ces armatures de solidarisation posées au droit des appuis des prédalles et aux joints transversaux (entre prédalles contiguës) doivent être dimensionnées en fatigue en tenant compte de leurs hauteurs utiles réelles (distance entre axe neutre de l'armature et de la face supérieur de la dalle) compte tenu des tolérances géométriques admises par les normes produits en vigueur (soit une diminution de la hauteur utile de minimum 15 mm).

 

 

Description : D

 

Figure K. 7.2.3.

 

Description : e

 

Figure K. 7.2.4.