CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

K. Ouvrages d'art

 
PrécédentTable matièresSuivant

K. 5.2.2. Mise en œuvre de la postcontrainte: gaines, accessoires, mise en tension, coulis et injection

 

Les documents de marché précisent les prescriptions particulières propres à chaque ouvrage.

 

Toutes les opérations relatives à la mise en œuvre de la postcontrainte sont réalisées par une entreprise spécialisée. Seul le placement des gaines peut être effectué par l'entrepreneur général.

L'entreprise spécialisée se conforme au CWA 14646, elle répond notamment aux spécifications du 5.1.4. En outre, elle développe un Plan d'Assurance Qualité adapté au chantier et dont le contenu minimum répond à l'annexe C de ce même document CWA.

 

Les prescriptions du document de référence QUALIROUTES-K-4 sont d'application, modifiées et complétées comme suit:

 

-    choix techniques:

 

-    point 1.2. - Gaine

 

Les gaines peuvent être en feuillard d'acier sauf prescriptions contraires des documents de marché.

 

Les gaines en feuillard d'acier sont conformes à la NBN EN 523.

Les gaines en matière synthétique sont conformes au document «Corrugated plastic ducts for internal bonded post-tensioning» de la FIB.

 

L'entrepreneur soumet à l'accord du fonctionnaire dirigeant une proposition écrite pour le choix des gaines en fonction des conditions d'exécution:

- vides ou non lors du bétonnage

- injectées rapidement ou non après mise en place.

 

Si l'entrepreneur compte bétonner avec les gaines vides, il justifie les mesures qu'il prend pour éviter leur déplacement.

 

-    point 1.2.2.1. - Enrobage des gaines

 

C'est le diamètre extérieur qui est pris en compte pour la détermination de l'enrobage.

 

-    point 1.2.3. - Protection des gaines

 

Les gaines métalliques qui sont appelées à rester vides plus de 2 mois après bétonnage sont en acier galvanisé.

 

Les gaines sont stockées sur chantier à l'abri des intempéries si elles ne sont pas galvanisées.

 

-    point 1.3. - Placement des gaines et Point 1.6. - Contrôle après placement

 

L'entrepreneur général peut prendre la responsabilité de la pose et de la fixation des gaines pour autant que les mesures suivantes soient respectées.

 

La pose est placée sous la surveillance d'un responsable du ferraillage agréé par l'entreprise de précontrainte spécialisée.

 

Le contrôle du ferraillage et de la fixation des gaines est effectué contradictoirement.

 

-    point 1.3. - Dernier alinéa: gaines pendant le bétonnage

 

L'enfilage préalable des torons est également autorisé si le délai avant mise en tension n'est pas supérieur à 3 semaines pour des torons clairs ordinaires ou à 2 mois pour ces mêmes torons protégés par une huile soluble à proposer à l'approbation du fonctionnaire dirigeant (voir aussi dernier alinéa du point 1.6.).

 

-    point 2. – Coulis d'injection

 

Le coulis d'injection est conforme à la NBN EN 447.

Le ciment doit être de type CEM I (ciment Portland) (C. 8) ou de tout autre type de ciment autorisé pour l'injection des câbles sur le lieu d'utilisation du coulis. Le type de ciment doit être déclaré.

L'eau doit être en conformité au C. 1.

 

Les adjuvants doivent être en conformité avec la NBN EN 934-2 ou avec la NBN EN 934-4. Il est permis d'utiliser un ou plusieurs adjuvants. Les adjuvants doivent être utilisés selon les instructions de leurs fabricants.

 

Les autres prescriptions du point 2.1 restent d'application.

 

-    point 4. - Injection

 

Les opérations d'injection sont réalisées par une entreprise spécialisée dans l'exécution des opérations en relation avec la postcontrainte (systèmes de précontrainte, mise en tension, protection des armatures, injection).

 

L'entreprise de précontrainte est agréée (point 4.1.2) par le fonctionnaire dirigeant ainsi que le programme d'injection (point 4.1.1).

 

-    point 4.2.4. – Post-injection

 

Cette opération est prévue et constitue une charge d'entreprise. Les trois premières opérations de post-injection sont réalisées sous le contrôle du fonctionnaire dirigeant à titre d'essais d'agréation de l'entreprise.

 

Seuls les coulis ayant démontré une absence de ressuage par un essai sur tube et torons tel que décrit dans la NBN EN 445 et reconnus comme tels par le fonctionnaire dirigeant peuvent être dispensés de l'opération de post-injection.

 

-    point 4.2.6. - Contrôles de qualité

 

L'entreprise de précontrainte fournit l'ensemble du matériel nécessaire aux contrôles et l'entrepreneur met à disposition un local destiné à l'exécution des essais et à la conservation des échantillons dans les conditions requises.

 

Les mesures sont exécutées par l'entreprise de précontrainte sous le contrôle du fonctionnaire dirigeant.

 

-    homologation du coulis d'injection

 

Le coulis est soumis à l'approbation du fonctionnaire dirigeant en vue de son homologation.

 

-    capots de protection des têtes d'ancrage de câbles de postcontrainte

 

Chaque câble est muni à ses deux extrémités d'un capot de protection de la tête d'ancrage. Ce capot est placé à titre définitif et protège également la trompette. Il a une épaisseur minimale de 3 mm et est galvanisé selon les prescriptions de la NBN EN ISO 1461 et de la NBN EN ISO 14713. Il est muni d'un orifice d'injection au point bas et d'un évent au point haut. Il est injecté au coulis de ciment. Toutes les dispositions sont prises pour assurer son étanchéité.

 

Le cachetage ou remplissage de l'évidement autour des capots est réalisé au moyen d'un microbéton présentant les propriétés ou caractéristiques suivantes:

-    granularité: 0 - 8 mm

-    coulable

-    à retrait plastique compensé de manière à présenter un léger gonflement

-    teneur en ions chlore inférieure à 0,04 % de la masse totale

-    résistances moyennes minimales mesurées sur barrettes de 40 x 40 x 160 mm³:

 

Age

Flexion
(moyenne de 3)
(MPa)

Compression
(moyenne de 6)
(MPa)

7 jours

5

50

28 jours

6

60

 

-    mise en œuvre des câbles de postcontrainte

 

Les précautions suivantes doivent être prises:

-    dès leur approvisionnement sur le chantier, les armatures sont conservées dans un abri ventilé comportant un toit et des parois étanches à l'eau. En outre, elles doivent se trouver à au moins 200 mm du sol

-    les armatures enduites d'huile soluble font l'objet d'une protection particulière contre la poussière, le sable, etc

-    durant leur mise en œuvre, les armatures doivent rester propres

-    tout travail de soudage ou d'oxycoupage est interdit à proximité des armatures

-    toute découpe est réalisée mécaniquement

-    le pliage des armatures n'est jamais admis même en cas d'utilisation comme armatures passives

-    l'arrimage par soudage des gaines contenant déjà des aciers de précontrainte est interdit

-    lors de l'enfilage des armatures dans les gaines, il faut assurer un guidage adéquat des armatures de manière à éviter de les souiller par du sable, de la poussière, de la boue etc (influence sur le coefficient de frottement). Des précautions particulières sont prises en cas d'utilisation d'armatures enduites d'huile soluble.

 

 

Les prescriptions du 5.8.10. de la NBN EN 1992-1-1 sont d'application, modifiées et complétées comme suit:

-    le document de référence QUALIROUTES-K-5 relatif à la mise en tension des armatures des câbles de postcontrainte est d'application moyennant les précisions reprises dans le document de référence QUALIROUTES-K-6

-    lors de la mise en tension, la résistance effective du béton f'c mesurée sur cubes de chantier de 150 mm de côté a été préalablement contrôlée.