CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

K. Ouvrages d'art

 
PrécédentTable matièresSuivant

K. 2.1.4. Détermination du niveau d'assise de la fondation profonde

 

Le niveau d'assise des pieux ou parois, mentionnés sur les plans d'adjudications, est présumé. Il est établi sur base d'une étude géotechnique préalable comprenant les résultats d'essais de pénétration CPT, et/ou d'essais pressiométriques, et/ou de forages de reconnaissance.

 

Ceux-ci sont consignés dans un procès-verbal qui fait partie intégrante des documents de marché.

 

Le niveau d'assise des pieux ou parois satisfait aux conditions suivantes:

-    la contrainte en base de la fondation ne peut être supérieure à la portance utile du sol, telle que définie au K. 2.1.6

-    la valeur de refus, dans le cas de pieux battus, reste inférieure à celle calculée sur base des indications fournies au fonctionnaire dirigeant par l'entrepreneur quant au type de pieu et au matériel de battage que ce dernier compte mettre en œuvre

-    le refus est calculé suivant les formules reprises ci-après, qui sont directement fonction des caractéristiques du matériel de battage.

 

Battage à l'aide d'un mouton en chute libre:

 

ImagesExt/image144_0.png   (1)

 

où      e    =    l'enfoncement par coup (mm), c'est-à-dire 1/10e de l'enfoncement total mesuré après une volée de 10 coups

M   =    la masse du mouton (N)

h    =    la hauteur de chute du mouton (m)

Q    =    la force portante du pieu lors du battage (kN)

           Généralement, Q équivaut à Qa force portante utile du pieu. Toutefois, en cas de présence de frottement négatif Fn le long des pieux, Q est égal à: ImagesExt/image144_1.png

 

Les valeurs Qa et Fn sont déterminées au K. 2.1.6.

 

P    =    la masse du tubage ou du pieu préfabriqué ainsi que des accessoires effectivement soumis à l'action du mouton (N)

FB   =    le coefficient de sécurité égal à 8 pour un tubage métallique et 6 pour des pieux préfabriqués, sauf si les documents de marché imposent une autre valeur

 

 

Battage à l'aide d'un moteur à explosion:

 

ImagesExt/image144_2.png   (2)

 

où      E    =    l'énergie de battage (Joule)

c    =    constante du matériel; pour des pieux en béton et des tubages métalliques, c vaut 0,3

L    =    longueur du pieu ou du tubage métallique lors du battage (m)

 

e, M, Q, P:  définition des symboles (voir formule (1) ci-dessus)

 

Les pieux battus d'une même semelle de fondation sont enfoncés dans la couche d'assise jusqu'à un niveau présentant lors du battage un refus correspondant à la valeur calculée par les formules (1) ou (2).

 

-    l'épaisseur de la couche résistante présente des épaisseurs d'au moins cinq fois et trois fois le diamètre de la base du pieu respectivement au-dessus et en dessous du niveau d'assise de celui-ci.

Il y a lieu de tenir compte de l'effet d'échelle.

 

-    la fondation est homogène. Pour une même semelle de fondation, les charges individuelles des pieux prennent appui dans une couche de fondation présentant des caractéristiques géomécaniques homogènes.

 

Dans le cas où les quatre conditions ne peuvent être satisfaites simultanément, le fonctionnaire dirigeant décide celles qui restent d'application.

 

Au début des travaux comprenant l'exécution d'une fondation profonde par intermédiaire de pieux battus, l'entrepreneur procède, en présence du fonctionnaire dirigeant ou son représentant, à un ou plusieurs essai(s) de battage de pieu préalable(s). Cet ou ces essai(s) est ou sont exécuté(s) à proximité immédiate d'essais de pénétration CPT. Sur base comparative des diagrammes de battage et des diagrammes de pénétration CPT, le fonctionnaire dirigeant fixe le niveau théorique d'assise des pieux.