CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

I. Drainage et égouttage

 
PrécédentTable matièresSuivant

I. 8.16.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

I. 8.16.2.1. MATERIAUX

 

Coulis de ciment

 

Le remplissage des cavités depuis la surface est réalisé à l'aide d'un mortier pompable à grande fluidité.

Il est composé de ciment additionné de matière pouzzolanique, de sable et éventuellement d'agents stabilisateurs et fluidifiants.

 

Sa résistance à la compression sur cube à 28 jours est de minimum 12 MPa.

 

Ce mortier doit pouvoir s'écouler par simple gravité.

 

Résine de polyuréthane

 

Il s'agit d'une résine à 2 composants sans solvant pour étanchement dans les constructions souterraines, répondant aux spécifications suivantes:

-    basse viscosité

-    durcissement sous l'eau

-    très flexible après durcissement

-    injectable de 0 à 50 °C

-    agrément pour eau potable

-    résiste à une pression constante d'eau

-    pores fermés en contact avec l'eau, effet durable d'étanchéité.

En cas de nappe «coulante», l'utilisation de résine de polyuréthane est interdite.

 

I. 8.16.2.2. EXECUTION

 

L'injection est réalisée sous contrôle du fonctionnaire dirigeant.

 

I. 8.16.2.2.1. INJECTION DE COULIS DE CIMENT DEPUIS LA SURFACE

 

Le volume injecté est déterminé en considérant que 1 tonne de matière d'injection sèche donne 0,8 m³ de mortier en place. L'injection se fait à basse pression (0,1 MPa maximum).

 

I. 8.16.2.2.2. INJECTION AU TRAVERS DES PAROIS DE L'OUVRAGE

 

Injection, au coulis de ciment ou à l'aide de résine de polyuréthane, au travers des parois de l'ouvrage, de part et d'autre des pieds droits, à une hauteur fixée par les documents de marché sur base du diagnostic préalable tel qu'un essai radar.

 

Les injections sont réalisées suivant un plan de calepinage soumis à l'approbation du fonctionnaire dirigeant (par ex. 2 injections par mètre courant d'ouvrage). La validation du plan de calepinage est effectuée à partir d'une planche d'essai de 5 mètres, avec vérification du bon remplissage à l'aide de carottages.

 

La pression d'injection est adaptée aux circonstances et est de 2 MPa au minimum.

L'injection est continuée jusqu'à la sortie du produit par l'injecteur voisin.

 

I. 8.16.2.3. SPECIFICATIONS

 

Résine polyuréthane: I. 8.12.2.3.

 

I. 8.16.2.4. VERIFICATIONS

 

Les prescriptions du I. 8.12.2.4. sont d'application.

 

I. 8.16.2.5. PAIEMENT

 

I. 8.16.2.5.1. INJECTIONS DE COULIS DE CIMENT DEPUIS LA SURFACE

 

Les injections sont payées au m³ injecté. Le prix comprend également:

-    la réalisation éventuelle d'ouvertures dans la voûte de l'ouvrage ou de regards

-    les remblais et déblais, rendus nécessaires par celle-ci

-    les fermetures nécessaires et toutes les mesures à prendre pour écouler l'eau

-    la fermeture en béton des ouvertures effectuées dans l'ouvrage.

 

I. 8.16.2.5.2. INJECTIONS AU TRAVERS DES PAROIS DE L'OUVRAGE

 

Les injections en polyuréthane sont payées au litre injecté, de produit non expansé, tandis que les injections de coulis de ciment sont payées au m³ injecté. Le prix comprend également:

-    le nettoyage des zones à injecter

-    l'analyse et inspection des parois, taux d'humidité

-    le choix du type d'injecteur approprié

-    le repérage des armatures éventuelles

-    le forage des trous d'injection au travers de toute la paroi et fondation éventuelle

-    le mélange homogène des deux composants de la résine selon les proportions prescrites par le fabricant

-    l'enlèvement des injecteurs après durcissement du produit et remplissage des trous d'injection avec du mortier hydraulique rapide.