CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

I. Drainage et égouttage

 
PrécédentTable matièresSuivant

I. 8.11.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

I. 8.11.2.1. MATERIAUX

 

On distingue 2 catégories de mortier:

-    catégorie I: mortier destiné au ragréage de défauts ou dégradations superficielles, en vue de restituer l'aspect géométrique ou esthétique de la structure

-    catégorie II: même domaine d'emploi que la catégorie I mais pour des réparations structurelles. Le ragréage vise alors à restituer ou à améliorer la portance de l'élément considéré.

 

Les exigences sur briques et acier sont les suivantes:

 

Caractéristique

Mortier à prise rapide

Mortier de ragréage

Mortier de surfaçage

Résistance en compression à 1 jour (MPa)

minimum 20

-

-

Résistance en compression à 28 jours (MPa)

minimum 40

minimum 40

minimum 40

Résistance en flexion à 28 jours (MPa)

minimum 8

minimum 8

minimum 8

Adhérence (MPa)

minimum 1,5

minimum 1,5

minimum 1,5

Diamètre maximal Dmax des granulats

maximum 1/3 de l'épaisseur à réparer

maximum 1/3 de l'épaisseur à réparer

maximum ½ de l'épaisseur à réparer

 

Tableau I. 8.11.2.1. Exigences pour les mortiers de réparation

 

En outre, les documents de marché précisent:

-    l'épaisseur de la couche de mortier

-    le type de mortier

-    la classe d'environnement (selon la NBN EN 206-1, la NBN B 15-001 et son addendum)

-    le cas échéant, le diamètre maximal des granulats Dmax. (suivant NBN EN 12620).

 

En ce qui concerne les applications sur support en béton:

-    les mortiers de surfaçage et de ragréage répondent aux spécifications du C. 13.2.2.1, à l'exception de la résistance à la carbonatation. Des exigences de durabilité sont définies dans les documents de marché

-    les mortiers à prise rapide répondent aux mêmes spécifications, avec l'exigence complémentaire suivante: résistance en compression à 1 jour: min. 20 MPa.

 

I. 8.11.2.2. EXECUTION

 

I. 8.11.2.2.1. SUPPORT

 

Les conditions à respecter en ce qui concerne la préparation du support sont conformes à celles du I. 8.10.2.3.

 

I. 8.11.2.2.2. MISE EN PLACE DU MORTIER DE REPARATION OU RENOVATION

 

La surface à traiter est préalablement humidifiée jusqu'à saturation.

 

Le mortier est appliqué par couches comprises entre 5 et 40 mm. Dans le cas où des nouvelles armatures sont placées, le mortier est ajouté en deux couches jusqu'à l'obtention d'une épaisseur totale de 40 mm.

 

I. 8.11.2.3. SPECIFICATIONS

 

Epaisseurs à appliquer:

 

-    application sans armature:        - minimum 5 mm par opération

                                      - maximum 40 mm par opération

                                      - localement jusque 100 mm pour une surface < 0,1 m²

 

-    application avec armatures: couvrir les armatures avec une couche de minimum 20 mm.

 

Sauf prescriptions contraires des documents de marché, le lissage des parois n'est pas prévu.

 

I. 8.11.2.4. VERIFICATIONS

 

I. 8.11.2.4.1. RECEPTION TECHNIQUE PREALABLE

 

Il est vérifié que le produit répond aux prescriptions et aux critères de qualité définis dans les documents de marché.

 

Les fiches techniques reprenant les caractéristiques des produits mis en œuvre sont fournies avant le démarrage du chantier et sont soumises à l'approbation du fonctionnaire dirigeant. Les caractéristiques techniques de ces produits sont compatibles avec les matériaux constitutifs des tuyaux et/ou des joints.

 

I. 8.11.2.4.2. CONTRÔLES EN COURS D'EXECUTION

 

Les prescriptions du I. 8.10.2.4.2 sont d'application.

 

I. 8.11.2.5. PAIEMENT

 

Les prescriptions du I. 8.10.2.5 sont d'application.

 

Les ouvrages rénovés sont mesurés en m².

 

Les ouvertures de surface inférieures à 0,5 m² ne sont pas décomptées.

 

Le paiement se fait sur base des postes suivants:

-    comblement préalable des cavités: le prix, comprenant la fourniture, est établi au m³ à combler; défini par le fond de la cavité et par la limite conventionnelle de la couche de mortier en section courante (trait pointillé de la figure I. 8.10.2.4.2)

-    fourniture de mortier de catégorie I ou II.

 

Les contrôles spécifiques éventuels, prescrits par les documents de marché, font l'objet de postes séparés du métré.