CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

I. Drainage et égouttage

 
PrécédentTable matièresSuivant

I. 4.2.2. CLAUSES TECHNIQUES

 

I. 4.2.2.1. MATERIAUX

 

Ils répondent aux prescriptions du chapitre C les concernant:

-    tuyaux en acier: C. 38.1.6

-    tuyaux en béton non soumis à pression interne: C. 38.1.2

-    tuyaux en béton soumis à pression interne: C. 38.2.2

-    tuyaux en grès: C. 38.1.3

-    tuyaux en matériaux synthétiques: C. 38.1.4

-    joints: C. 39.

 

Les tuyaux sont sans collet et peuvent être pourvus de trous destinés à l'injection de produit lubrifiant. Pour les fonçages en courbe, des tuyaux avec sections d'extrémité en oblique sont admis.

 

Les documents de marché précisent la nature des tuyaux, la classe de résistance, le type de joint, les dimensions et la forme de la section d'écoulement.

 

I. 4.2.2.2. EXECUTION

 

En fonction de l'étude géotechnique et des zones d'emprises réservées pour les puits, l'entrepreneur joint à son offre une description complète de ses moyens d'exécution comprenant notamment:

-    l'emplacement et les dimensions des puits de travail et de récupération

-    la poussée admissible sur les tuyaux

-    les caractéristiques des vérins hydrauliques pour la station principale, les stations intermédiaires et le guidage

-    le procédé d'injection entre le terrain et la canalisation

-    la façon de connecter les conduits et regards de visite sur les tuyaux foncés

-    les détails d'exécution des joints

-    la description de l'injection du produit lubrifiant

-    la classe de résistance des tuyaux.

 

Dans le cas d'un fonçage sous air comprimé, l'entrepreneur décrit en plus:

-    le nombre et le type de compresseurs

-    l'installation de filtres à air

-    le système de réglage pour le maintien de la pression

-    le sas (au moins 2 portes).

 

Si les moyens d'exécution choisis par l'entrepreneur nécessitent une section plus grande que celle définie aux documents de marché, une autre classe de résistance, un autre matériau et/ou un autre type de joint, ces modifications sont soumises à l'accord du fonctionnaire dirigeant et réalisées sans supplément de prix.

 

La trousse coupante est conçue de manière à empêcher tout éboulement ou venue d'eau. Elle est réglable à l'aide d'un système de guidage.

 

L'entrepreneur utilise une méthode de fonçage qui permette de maîtriser les tassements absolus.

 

Tous les dommages provoqués aux constructions souterraines et de surface (y compris le revêtement routier) par suite de fonçage sont réparés par et aux frais de l'entrepreneur et par ses soins.

 

Les joints sont tels qu'ils résistent aux différentes sollicitations d'exécution et d'exploitation.

 

En cas de nécessité, les tuyaux sont pourvus d'ouvertures pour l'injection afin de lubrifier l'espace compris entre le sol et la paroi extérieure des tuyaux à l'aide d'une vase tixotropique ou équivalente, afin de réduire le frottement entre le tuyau et le sol et de limiter la force du fonçage.

 

Après le fonçage, il convient de procéder à la stabilisation de la boue tixotropique ou équivalente par l'injection de mortier et au remplissage des cavités restantes.

 

A la fin du fonçage, les trous d'injection sont obturés par un matériau à soumettre à l'approbation du fonctionnaire dirigeant de manière à assurer l'étanchéité de l'ensemble.

 

Dans le cas d'un fonçage sous air comprimé, l'entrepreneur assure l'étanchéité à l'endroit où le tuyau de fonçage pénètre dans le blindage. Il amorce le fonçage sous air comprimé et conçoit le puits de travail en conséquence. En cas de risque d'éboulement ou de venue d'eau, la surpression est maintenue de façon continue. Des compresseurs de réserve ainsi qu'un groupe électrogène sont disponibles sur le chantier. Le réglage de la pression se fait en dehors de la chambre de travail.

 

L'évacuation des matériaux non réutilisés se fait conformément au D. 2.1.1.1.