CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

G. Revêtements

 
PrécédentTable matièresSuivant

G. 1.5.2. Réfaction pour manquement

 

En cas de non-conformité des résultats d'essais, le pouvoir adjudicateur peut accepter tout ou partie du revêtement aux conditions et moyennant les réfactions détaillées ci-après.

 

G. 1.5.2.1. Régularité de surface

 

Toute partie de surface (9 m²) ne répondant pas aux prescriptions est refusée.

 

Dans ce cas, la planéité est rétablie par une méthode agréée par le fonctionnaire dirigeant.

 

G. 1.5.2.2. Epaisseur

 

G. 1.5.2.2.1. Epaisseur individuelle

 

Lorsque dans une fraction de lot (ou section), l'épaisseur individuelle Ei d'une carotte est inférieure à Enom, la fraction de lot correspondante à la carotte i peut être acceptée moyennant application d'une réfaction calculée comme suit:

 

Réseau I

 

0 < MEi ≤ 20 mm

REi = p S' MEi / 100

20 < MEi ≤ 30 mm

REi = p S' (8 MEi – 140) / 100

MEi > 30 mm

REFUS

 

Où      MEi = le manque d'épaisseur et vaut MEi = Enom - Ei (mm)

         REi = réfaction liée à l'épaisseur individuelle (€)

         p = prix unitaire du revêtement (€/m²)

         S' = surface de la fraction de lot correspondant (m²)

 

Réseau II

 

Cas où le revêtement en béton de ciment est posé directement sur la fondation (sauf fondation en grave-bitume):

 

0 < MEi ≤ 10 mm

REi = 0

10 < MEi ≤ 25 mm

REi = p S' (1,67 MEi – 16,67) / 100

25 < MEi ≤ 35 mm

REi = p S' (7,3 MEi – 155,5) / 100

MEi > 35 mm

REFUS

 

Cas où le revêtement en béton de ciment est posé sur une fondation en grave-bitume ou une couche d'enrobé bitumineux:

 

0 < MEi ≤ 25 mm

REi = p S' MEi / 100

25 < MEi ≤ 35 mm

REi = p S' (7,5 MEi – 162,5) / 100

MEi > 35 mm

REFUS

 

Réseau III

 

Cas où le revêtement en béton de ciment est posé directement sur la fondation (sauf fondation en grave-bitume):

 

0 < MEi ≤ 10 mm

REi = 0

10 < MEi ≤ 30 mm

REi = p S' (1,5 MEi – 15) / 100

30 < MEi ≤ 40 mm

REi = p S' (6,63 MEi – 165) / 100

MEi > 40 mm

REFUS

 

Cas où le revêtement en béton de ciment est posé sur une fondation en grave-bitume ou une couche d'enrobé bitumineux:

 

0 < MEi ≤ 30 mm

REi = p S' MEi / 100

30 < MEi ≤ 40 mm

REi = p S' (7 MEi – 180) / 100

MEi > 40 mm

REFUS

 

G. 1.5.2.3. Position des armatures

 

En cas de non-respect des tolérances imposées, la section correspondant à la carotte concernée est refusée.

 

G. 1.5.2.4. Résistance à la compression

 

G. 1.5.2.4.1. Résistance individuelle

 

Lorsque dans une fraction de lot (ou section), la résistance individuelle R'bi d'une carotte est inférieure à la résistance individuelle minimum R'bi,min fixée au G. 1.3.1.3, la fraction de lot correspondante peut être acceptée moyennant application d'une réfaction calculée comme suit:

 

0 < MRi ≤ 15%

RRi = p S' (2 MRi) / 100

15 < MRi ≤ 25%

RRi = p S' (7 MRi - 75) / 100

MRi > 25%

REFUS

 

Où      MRi = le manque de résistance et vaut ImagesExt/image174_16.png       (%)

         RRi = réfaction liée à la résistance individuelle à la compression simple (€)

         p = prix unitaire du revêtement (€/m²)

         S' = surface de la fraction de lot correspondant (m²)

 

G. 1.5.2.5. Absorption d'eau ET RESISTANCE AU GEL

 

G. 1.5.2.5.1. Absorption d'eau individuelle

 

Lorsque dans un lot, l'absorption d'eau individuelle wai d'une carotte est supérieure à la valeur maximum wai,max fixée au G. 1.3.1.4, la fraction de lot correspondante peut être acceptée moyennant application d'une réfaction calculée comme suit:

RWai = ImagesExt/image174_17.png

 

où      RWai = réfaction liée à l'absorption d'eau individuelle (€)

         p = prix unitaire du revêtement (€/m²).

         S' = surface de la fraction de lot correspondant (m²).

 

Si wai > wai,max + 0,5 , la fraction de lot correspondant à la carotte est refusée.

 

G. 1.5.2.5.2. Absorption d'eau moyenne

 

Lorsque l'absorption d'eau moyenne wam d'un lot est supérieure à la valeur maximum wam,max fixée au G. 1.3.1.4, le lot peut être accepté moyennant application d'une réfaction calculée comme suit:

 

RWam = ImagesExt/image174_18.png

 

où      RWam = réfaction liée à l'absorption d'eau moyenne (€)

 

Si wam > wam,max + 0,5 , le lot est refusé.

 

G. 1.5.2.5.3. RESISTANCE AU GEL

 

Au cas où les essais de résistance au gel sont satisfaisants, le béton est accepté et les réfactions relatives à l'absorption d'eau ne sont pas appliquées

Dans le cas contraire, les réfactions relatives à l'absorption d'eau sont d'application.

 

G. 1.5.2.6. Planéité de surface à l'APL

 

Tout bloc de dépouillement présentant un CP supérieur aux spécifications du G. 1.3.2.1.2 est refusé. La planéité de surface du revêtement relatif au bloc de dépouillement litigieux est rétablie par et aux frais de l'entrepreneur selon une méthode proposée par lui et agréée par le fonctionnaire dirigeant.

Toutefois, en cas de dépassement ne mettant pas en danger la sécurité de l'usager ou la durabilité de l'ouvrage, le fonctionnaire dirigeant peut accepter les travaux moyennant application d'une réfaction calculée comme suit:

 

CP2,5 m 

 

35 < CP2,5 m ≤ 50

ImagesExt/image174_19.png

 

CP10 m 

 

70 < CP10m ≤ 105

ImagesExt/image174_20.png

 

CP40 m 

 

140 < CP40m ≤ 220

ImagesExt/image174_21.png

 

-    p est le prix unitaire de la couche de roulement (€/m²).

-    S est la surface du bloc de dépouillement concerné (S = largeur x 100).

Si les CP2,5 m et les CP10 m sont donnés par blocs de 25 m, la surface S (en m²) à prendre en considération est: S = largeur x 25.

 

Dans le cas où l'on réalise un essai à 21,6 km/h en plus de l'essai à 72 ou à 54 km/h, seul le résultat le plus défavorable par section est pris en compte pour le refus ou le calcul des réfactions.

 

G. 1.5.2.7. Coefficient de frottement transversal (SFCS) et longitudinal (LFCG)

 

Toute section hectométrique (ou décamétrique) ne présentant pas, durant n(1) années, un SFCS et/ou un LFCG supérieur aux valeurs fixées au G. 1.3.2.3.2 est refusée.

La rugosité minimum requise devra être restaurée par et aux frais de l'entrepreneur, suivant une méthode proposée par lui et agréée par le fonctionnaire dirigeant.

 

(1) n est le nombre d'années de garantie prévu aux documents de marché.

 

G. 1.5.2.8. TEXTURE DE SURFACE

 

En cas de texture de surface non conforme aux prescriptions, celle-ci est restaurée par et aux frais de l'entrepreneur, suivant une méthode proposée par lui et agréée par le fonctionnaire dirigeant.

 

G. 1.5.2.9. COULEUR DU BETON

 

Toute section ne correspondant pas durant toute la période de garantie à l'une des teintes spécifiées aux documents de marché est refusée.

En cas de couleur non conforme aux prescriptions, la teinte prescrite est rétablie par et aux frais de l'entrepreneur, suivant une méthode proposée par lui et agréée par le fonctionnaire dirigeant.

 

G. 1.5.2.10. FISSURES ET DEGRADATIONS AUX JOINTS - REVETEMENTS DISCONTINUS

 

Les dégradations aux joints figurant au relevé contradictoire sont réparées.

 

Les dalles qui présentent soit une fissure de plus de 1 m de longueur joignant 2 bords quelconques de la dalle, soit un ensemble de fissures d'une longueur de plus de 5 m (les fissures de moins de 25 cm de longueur d'un seul tenant n'étant pas prises en considération) sont refusées et remplacées.

 

Pour toute dalle présentant des fissures autres que celles décrites ci-avant, le fonctionnaire dirigeant se réserve le droit d'accepter la dalle moyennant une réparation des fissures conformément au M. 2.5 et éventuellement une prolongation du délai de garantie.