CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

G. Revêtements

 
PrécédentTable matièresSuivant

G. 1.4.1. Contrôles en cours d'exécution

 

G. 1.4.1.1. contrôles avant la mise en œuvre

 

Les contrôles portent sur:

-    le matériel

-    les niveaux des repères de réglage

-    l'épaisseur probable de la couche par mesure du niveau par rapport aux repères ou aux filets d'eau

-    la régularité et la propreté du support et l'absence d'eau stagnante ou ruisselante

-    le cas échéant, les caractéristiques des chemins de roulement de la machine

-    la présence et la conformité du matériel prévu aux documents de marché.

 

G. 1.4.1.2. contrôles lors de la mise en œuvre

 

Les contrôles portent sur:

-    le matériel

-    la qualité, la propreté et le positionnement des armatures ou des goujons

-    le relevé de la température de l'air

-    l'approvisionnement et le bâchage correct des camions

-    la qualité du béton (origine, heure de fabrication, signes de ségrégation, début de prise)

-    l'absence d'ajout d'eau au béton dans les camions ou en cours de mise en œuvre

-    le fonctionnement correct de l'atelier de mise en œuvre

-    la conformité et la propreté des joints de construction et/ou de reprise

-    la vibration complémentaire des joints de construction et/ou de reprise

-    l'absence de circulation sur les armatures

-    l'épaisseur de la couche mise en œuvre

-    la teneur en air

-    la bonne tenue des bords du béton

-    la protection immédiate du béton frais (produit de cure, film plastique, mesures spéciales, ...)

-    la conformité de l'épandage du retardateur

-    le sciage, en temps opportun, des joints de retrait et de flexion

-    le brossage/dénudage, dans les délais prescrits, en cas d'utilisation d'un retardateur, et la protection immédiate du béton

-    la régularité de surface ...

 

G. 1.4.1.2.1. Teneur en air

 

Le contrôle de la teneur en air s'effectue contradictoirement toutes les 2 heures le premier jour du bétonnage, ensuite au moins deux fois par jour. Le contrôle est aussi effectué lors de toute modification de la composition du béton ou à la demande du fonctionnaire dirigeant.

 

Les mesures sont effectuées suivant la NBN EN 12350-7. Les résultats pris en considération sont constitués de la moyenne des mesures effectuées sur trois prélèvements.

 

Tout résultat hors des limites prescrites entraîne l'arrêt immédiat du bétonnage. La reprise de celui-ci n'est autorisée que lorsque l'entrepreneur prouve au pouvoir adjudicateur que le béton répond aux critères imposés pour la teneur en air.

 

En cas de litige quant au volume d'air entraîné, un contrôle sur béton durci peut être demandé. Ce contrôle est effectué selon la NBN EN 480-11. Les frais de ce contrôle sont à charge du pouvoir adjudicateur lorsque les résultats de l'essai sont satisfaisants.

 

G. 1.4.1.2.2. Tenue des bords du béton

 

La tenue des bords du béton est contrôlée en tout point entre la sortie du coffrage glissant et le début de prise du béton, au moyen d'un gabarit approprié.

 

Ce gabarit a une forme d'équerre dont une des branches a une longueur de 0,60 m et l'autre, une longueur égale à l'épaisseur nominale du béton mis en œuvre.

 

Tout écart significatif, tant en surface que sur la tranche, entraîne l'arrêt du bétonnage, la recherche de l'origine du défaut et la correction de celui-ci.

 

G. 1.4.1.2.3. Régularité de surface

 

Dès que l'état de prise du béton le permet sans risque de détérioration de sa surface, un contrôle est effectué en tous endroits où l'état de la surface laisse supposer que la planéité n'est pas conforme aux prescriptions.

 

G. 1.4.1.2.4. TEXTURE DE SURFACE

 

Un contrôle est effectué dès que l'état de surface du béton le permet.