CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

G. Revêtements

 
PrécédentTable matièresSuivant

G. 1.2.4. Ferraillage

 

G. 1.2.4.1. Ferraillage des bandes

 

G. 1.2.4.1.1. Définitions

 

G. 1.2.4.1.1.1. Treillis

 

Ensemble de barres longitudinales et transversales formant entre elles un angle déterminé et constituant un réseau maillé dont les nœuds sont soit soudés en usine, soit liaisonnés sur chantier.

 

G. 1.2.4.1.1.2. Panneau

 

Elément de treillis de dimensions déterminées.

 

G. 1.2.4.1.1.3. Elément transversal

 

Barre transversale à laquelle sont fixés des supports destinés à positionner la barre par rapport à la surface de l'assise de bétonnage.

 

Les barres longitudinales étant fixées sur les barres transversales, les supports peuvent assurer la fonction de liaison des barres longitudinales aux transversales.

 

Chaque support résiste, sans déformation visible, à une charge ponctuelle de 2500 N.

 

G. 1.2.4.1.2. Dimensions et positions des armatures

 

Le ferraillage répond aux prescriptions des figures G. 1.2.4.1.2.1 et G. 1.2.4.1.2.2.

 

Les armatures longitudinales ont une longueur Lal de 14 m minimum avec une tolérance en plus de 0,20 m sur la longueur nominale.

 

Le nombre de barres longitudinales se calcule par la formule: ImagesExt/image174_1.png arrondi au nombre supérieur, dans lequel, l est la largeur de bande (m), et e est l'écartement entre les barres (mm) donné par le tableau ci-après.

Les armatures transversales ont une longueur ImagesExt/image174_2.png (m) avec une tolérance de 0,02 m en plus ou en moins.

 

Les armatures longitudinales sont posées sur les éléments transversaux.

 

La tolérance sur les écarts entre armatures est de 20 mm.

Le diamètre nominal des armatures longitudinales et transversales, ainsi que l'écartement et leur position sont fixés comme suit:

 

Epaisseur du revêtement (mm)

180

200

230

Diamètre nominal des armatures longitudinales (mm)

16

16

20

Diamètre nominal des armatures transversales (mm)

12

12

12

Ecartement (e) des axes des armatures longitudinales (mm)

140

130

180

Distance entre le nu supérieur des barres longitudinales et la surface du revêtement fini (mm)

60 à 80

70 à 90

80 à 100

Hauteur du support (mm)

90

100

120

 

G. 1.2.4.1.3. Stockage et mise en œuvre des armatures

 

Le stockage et les manipulations des armatures sur chantier sont effectués de manière à éviter toute souillure de ces dernières. L'alimentation en carburant et l'entretien des machines de mise en œuvre du béton sont assurés tout en protégeant soigneusement les armatures contre tout répandage d'huile ou d'autres matières susceptibles de rompre l'adhérence acier-béton.

 

Il en est de même lors de l'enduisage des coffrages. Le bétonnage n'est autorisé que si les armatures sont parfaitement propres.

 

Les treillis d'armature sont réalisés au moyen de barres assemblées sur place ou au moyen de panneaux préfabriqués en usine.

 

L'assemblage par soudure est interdit sur chantier.

 

La liaison des barres entre elles et aux supports empêche tout jeu des assemblages avant et pendant la mise en œuvre du béton.

 

Au minimum un nœud sur deux est liaisonné.

 

Tout recouvrement d'armatures (r) a une longueur au moins égale à 35 fois le diamètre nominal. Il comporte au minimum deux points d'assemblage et est positionné de manière à réaliser avec la perpendiculaire à l'axe de la voirie un angle ? tel que ImagesExt/image174_3.pngoù Lal, l et r sont exprimés en m.

 

G. 1.2.4.2. Dimensions et ferraillage des culées d'ancrage

 

La position et le nombre de culées d'ancrage sont précisés aux documents de marché.

 

Les dimensions et le ferraillage des culées d'ancrage répondent aux prescriptions de la figure G. 1.2.4.2.1.

 

Le diamètre des barres de la 2ème nappe d'armature est identique à celui des armatures longitudinales du revêtement en béton.

 

 

 

Description : Fig

 

1313

 
 


Figure G. 1.2.4.1.2.1. Plan des armatures

 

Description : G

Figure G. 1.2.4.1.2.2. Schéma des dispositions des supports

 

Description : G

Figure G. 1.2.4.2.1. Culée d'ancrage