CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

E. Terrassements généraux et particuliers

 
PrécédentTable matièresSuivant

E. 5.3.1. Terrassements courants

 

Ce sont les terrassements en déblais et en remblais réalisés au moyen des matériaux en place (terrain naturel).

 

Le rabattement provisoire de la nappe fait l'objet de postes séparés au métré suivant E. 1.1.2.

 

Si une fondation drainante doit être réalisée, elle est payée comme suit:

-    pour le terrassement, la mise en œuvre des graviers et les évacuations de matériaux selon le E. 3.2.3 «remplacement de sols impropres»

-    pour le tuyau drainant: au mètre linéaire

-    pour le géotextile anti-contaminant éventuel: au m² posé.

 

Les matériaux excédentaires font l'objet de la série de postes E9110.

 

L'évacuation des matériaux non réutilisés fait l'objet du poste E9110-E se fait conformément au D. 2 et fait l'objet de postes de la série D9000.

 

E. 5.3.1.1. Terrassements courants pour CANALISATIONS, raccordements, REGARDS DE VISITE OU D'APPAREILS, conduites sous pression

 

Les terrassements pour canalisations, raccordements et regards de visite sont payés à la longueur de tranchée, en fonction des diamètres des canalisations et des raccordements, des profondeurs ou des profondeurs moyennes de pose et/ou de conditions particulières d'exécution, suivant les définitions ci-après:

 

-    longueurs: elles sont mesurées suivant le tracé et la pente de la canalisation ou du raccordement, par tronçons limités soit par l'axe des chambres intermédiaires soit par l'axe des canalisations adjacentes soit par l'extrémité du terrassement de la chambre terminale ou de la pièce terminale conformément aux prescriptions du E. 5.1.2.2.5. Pour les raccordements, les longueurs sont mesurées horizontalement.

 

-    profondeurs: elles sont mesurées depuis le niveau du terrain naturel jusqu'au niveau du radier des tuyaux d'égouttage ou raccordements et jusqu'au niveau de pose des canalisations de distribution d'eau, et ce comme dans les différents cas repris ci-dessous. Dans son prix unitaire, l'entrepreneur tient compte de l'épaisseur de la couche de pose et de celle du tuyau.

 

-    Lorsqu'il n'y a pas de modification de niveau (le niveau de projet est le niveau de départ), la profondeur de tranchée est définie à la figure E. 5.3.1.1.a: où P = profondeur de tranchée prise en considération.

 

Description : scan129

 

Figure E. 5.3.1.1.a

 

-    Si le niveau de projet est en déblai par rapport au niveau de départ, la profondeur de tranchée est définie à la figure E. 5.3.1.1.b où P = profondeur de tranchée prise en considération.

 

ImagesExt/image126_5.jpg

 

Figure E. 5.3.1.1.b

 

-    Si le niveau de projet est en remblai par rapport au niveau de départ et que la pose du tuyau doit se faire dans une tranchée (pour un calcul structurel de tuyau) après avoir fait le remblai général alors la profondeur de tranchée est comme reprise à la figure E. 5.3.1.1.b.

 

-    Si ce tuyau peut être posé lors de la montée du remblai, cette profondeur est alors égale au diamètre nominal du tuyau à poser, comme repris à la figure E. 5.3.1.1.c.

 

Description : scan128

Figure E.5.3.1.1.c

 

 

-    Profondeur moyenne: elle est définie conventionnellement comme étant la moyenne arithmétique des profondeurs entre 2 chambres de visite.

 

-    Surprofondeur: en cas de surprofondeur imprévue, exécutée dans les mêmes conditions que celles prévues initialement, il est tenu compte d'une longueur conventionnelle supplémentaire (L').

 

Cette longueur supplémentaire est calculée comme suit:

L' = L . a . h/H

où L = longueur correspondant à la modification du profil prévu

    H = profondeur prévue au plan à l'endroit où la surprofondeur est mesurée.

 

Pour les surprofondeurs de forme trapézoïdale: a = 1,2 et h = surprofondeur mesurée au droit de L/2.

 

Pour les surprofondeurs de forme triangulaire: a = 0,6 et h = surprofondeur maximale.

 

Les terrassements des chambres d'appareils et chambres de visite coulées en place dont les dimensions mesurées dans un plan horizontal et perpendiculairement au sens de la tranchée sont supérieures à 2 m, font l'objet d'un poste séparé. Ils se mesurent sur base d'un volume conventionnel conformément au E. 5.1.2.2.5.

 

L'évacuation des matériaux non réutilisés se fait conformément au D. 2 et fait l'objet de postes de la série D9000. Le calcul des quantités à porter en compte est établi sur base des dimensions théoriques des tranchées, en tenant compte de l'épaisseur du lit de pose et des éventuelles surprofondeurs dont question ci-dessus.

 

E. 5.3.1.2. Terrassements courants pour DRAINS

 

Les terrassements sont payés suivant la longueur des tranchées réalisées et suivant le type de drain.

 

E. 5.3.1.3. Terrassements courants pour gaines

 

Les terrassements sont payés à la longueur des tranchées réalisées.