CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

E. Terrassements généraux et particuliers

 
PrécédentTable matièresSuivant

E. 3.5.1. CLAUSES TECHNIQUES

 

E. 3.5.1.1. MATERIAUX

 

Les blocs légers à base de polystyrène expansé répondent aux prescriptions du C. 6.1.

Les sols pour remblais répondent aux prescriptions du C. 2.2.

Le géotextile répond aux prescriptions du C. 25.

 

E. 3.5.1.2. Note de calcul et plans

 

Les documents nécessaires à l'exécution des travaux sont transmis pour approbation au fonctionnaire dirigeant 15 jours au moins avant le début des travaux.

 

Ces documents comprennent:

-    la note de calcul de la dalle de couverture

-    la note de calcul de stabilité de l'ouvrage

-    le plan de calepinage (disposition en plan et en hauteur de blocs), qui fait notamment apparaître l'emplacement de chaque bloc

-    le plan d'exécution détaillé de l'ouvrage, en ce compris le dispositif de protection latérale du bloc

-    un certificat établi par un organisme de contrôle indépendant agréé par le fonctionnaire dirigeant attestant que les blocs répondent aux prescriptions du C. 6.1.

 

E. 3.5.1.3. Exécution

 

Dans le cas de sols compressibles, une couche de 15 cm de sable concassé 0/4 est placée sur le fond de la fouille sans compactage. Le nivelage est effectué à la main ou au moyen d'un petit engin en fonction de la compressibilité du sol.

 

Dans tous les cas, l'exécution des remblais en blocs légers est précédée de la mise en œuvre sur le fond de fouille d'une couche drainante de 15 cm d'épaisseur minimum constituée de pierrailles concassées 32/56.

 

La mise en œuvre de ce matériau est, le cas échéant, précédée de la pose d'un géotextile sur le fond de fouille (ou sur la couche de sable 0/4), afin d'éviter toute remontée de fines pouvant contaminer le drain.

 

Les documents de marché précisent s'il y a lieu de mettre en œuvre une ou plusieurs de ces techniques.

 

Le corps du remblai est constitué de blocs légers conformes aux prescriptions du C. 6.1.

 

La mise en œuvre des blocs est effectuée conformément aux profils en travers types du projet. Les blocs sont assemblés de façon jointive, les vides entre les blocs d'un même lit ne devant pas dépasser 5 cm. Ils sont superposés par lits de direction alternée.

 

Le sens de pose prévu par le fabricant est scrupuleusement respecté. Les documents de marché peuvent prévoir une disposition non jointive des blocs ou une forme particulière de la périphérie de ceux-ci, de façon à augmenter la capacité drainante du massif.

 

Si les caractéristiques géométriques sont hors tolérance, l'entrepreneur procède aux rectifications nécessaires.

 

Afin d'assurer une bonne répartition des charges lors de la mise en oeuvre des couches supérieures, une dalle de béton armé est exécutée en place sur le massif en blocs légers. Cette dalle fait l'objet de postes de la série J3000.

 

L'épaisseur et l'armature de cette dalle sont déterminées par la note de calcul, mais les prescriptions minimales suivantes sont à respecter suivant l'importance du trafic:

-    réseau I: dalle de 15 cm en béton armé classe C 30/37

-    réseau II: dalle de 10 cm en béton armé classe C 30/37

-    réseau III: dalle de 10 cm en béton armé classe C 20/25

-    armature minimum: treillis 6 x 6 x 250 x 100 - Qualité BE500 S.