CCT Qualiroutes
Cahier des Charges Type version 2011
Chapitre A
Chapitre B
Chapitre C
Chapitre D
Chapitre E
Chapitre F
Chapitre G
Chapitre H
Chapitre I
Chapitre J
Chapitre K
Chapitre L
Chapitre M
Chapitre N
Chapitre O
Chapitre P
Chapitre Q
Cahier Spécial des Charges version 2011

C. Matériaux et produits de construction

 
PrécédentTable matièresSuivant

C. 64.5. PANNEAUX PREFABRIQUES EN GRES (Dalles céramiques)

 

Les matériaux répondent aux prescriptions suivantes:

 

-    dalles

 

Les dalles céramiques sont conformes à la NBN EN 14411.

 

Selon le rayon souhaité des plaques, différentes largeurs de dalles peuvent être utilisées.

Les dalles sont munies de nervures en queue d'aronde sur la face arrière de manière à obtenir une meilleure adhérence mécanique avec le support.

 

Elles répondent aux prescriptions suivantes:

-    contrainte de flexion et de traction: ≥ 25 MPa  (NBN EN ISO 10545-4)

-    résistance à l'abrasion en profondeur: < 300 mm³ de matière enlevée selon NBN EN ISO 10545-6

-    résistance au choc thermique: pas de dégâts après 10 chocs sur 5 échantillons (voir NBN EN ISO 10545-9)

-    dureté selon Mohs: ≥ 7 (voir NBN EN 101)

-    stabilité aux produits chimiques ménagers, aux produits de nettoyage, aux acides et aux bases, à l'exception du fluorure d'hydrogène et de ses composés. Résistant aux acides biogènes d'H2SO4 (pH ≤ 0,5 ou une solution à 7 % d' H2SO4 ). Les essais se font selon NBN EN ISO 10545-13. c.à.d. pas de dégâts lors des tests avec des solutions aqueuses de:

-    produits ménagers d'entretien : solution de chloride d'ammonium à 100 g/l

-    sels de piscine : solution d'hypochlorite de sodium à 20 mg/l

-    solution d'esprit de sel à 3 % (volume) et 18 % (volume)

-    solution d'acide citrique à 100 g/l

-    solution d'hydroxyde de potasse à 30 g/l et 100 g/l

-    solution d'acide lactique à 5 % (volume).

 

-    résines

 

Les joints primaires sont réalisés en usine au moyen d'une résine époxy. Les joints secondaires sont réalisés au moyen d'une résine époxy similaire à celle utilisée pour le joint primaire.

 

Les résines répondent aux prescriptions suivantes:

-    résistance à la traction: > 20 MPa  (NBN EN ISO 527-1 et –2)

-    résistance à la flexion: > 50 MPa ([2]) (NBN EN ISO 10545-4)

-    module de flexion E: > 4.500 MPa (NBN EN 14411)

-    stabilité chimique: résistance à l'H2S conformément à la norme NBN EN 295-3 ([3])

-    dureté Shore D: 88 ± 5 selon NBN EN ISO 868

-    coefficient de dilatation thermique: entre 60 et 80 10-6 1/K selon ISO 11359-2.

 

Les joints de dilatation nécessitent l'emploi d'une résine de type polyuréthane à deux composants.

 

-    dalles collées au moyen de résine époxy

 

Afin de constituer des éléments de plaque, les dalles sont collées les unes aux autres à l'aide de résine époxy. La largeur des joints est de 6 à 10 mm. La forme des plaques est adaptée à la géométrie de la surface à rénover. Des rayons de courbure d'environ 120 mm à l'infini (= plaque plane) sont possibles.

Les plaques répondent aux prescriptions suivantes:

-    essai d'adhérence: > 55 MPa ([4]) selon NBN EN ISO 10545-4 

-    résistance à l'usure: profondeur d'érosion < 0,5 mm après 100.000 cycles de charge (selon NBN EN 295-3).

 

-    mortier de pose

 

On utilise un mortier de ciment ayant de bonnes propriétés anticorrosion, malléable, à haute thixotropie, modifié aux produits synthétiques et avec un retrait faible conforme aux prescriptions des documents de marché.

 

Le ciment utilisé est de type HSR conforme au C. 8.

 

Le mortier de pose répond aux prescriptions complémentaires suivantes:

-    granularité: < 1 mm

-    consistance: adéquate au pompage

-    hautement alcalin: pH > 12,5

-    résistance à la traction[5]: Test selon NBN EN 1542. Sur 5 échantillons la résistance d'adhérence de l'essai à la traction doit être en moyenne de > 2 N/mm². La résistance à la traction du mortier doit répondre au moins à la valeur de NBN EN 12004 type C1 et « haut niveau d'adhérence lors de l'essai de traction » (≥ 1 N/mm2), caractéristique optionnelle 1 D et ceci selon la procédure d'essai de la NBN EN 1348.

 

L'épaisseur minimum de la couche est de 3 mm.